Coronavirus : Bruno Le Maire assure qu’il « n’y a pas de pénuries » dans la grande distribution

Le ministre de l’Économie et des Finances a invité les Français « à avoir des comportements responsables » face à la propagation du coronavirus en France.

Le ministre de l'Économie a invité les Français "à avoir des comportements responsables, à ne pas accumuler des stocks de marchandises". Image d'illustration. Crédit : SIPA.

Alors que l’épidémie de coronavirus continue de progresser en France avec 130 cas confirmés dans l’Hexagone et deux décès, certains craignent que la panique ne gagne le pays. Face aux mesures du gouvernement, telles que l’interdiction des rassemblements de plus de 5.000 personnes, on redoute que les Français se ruent dans les magasins pour parer à un éventuel futur confinement. Ce lundi 2 mars, Bruno Le Maire a tenu à rassurer. « J’ai fait le point hier avec la grande distribution et il n’y aura de pénuries que si les gens n’ont pas de comportements responsables », a-t-il expliqué sur France 2.

Les Français ne doivent « pas accumuler des stocks de marchandises »

Le ministre de l’Économie a invité les Français « à avoir des comportements responsables, à ne pas accumuler des stocks de marchandises ». « Il n’y a pas de pénuries dans les magasins. Il n’y a pas de raison qu’il y ait des pénuries », a martelé Bruno Le Maire, alors que l’épidémie a dépassé les 3.000 morts dans le monde. Une intervention destinée à rassurer les Français qui semble nécessaire quand on sait que selon un sondage Ifop publié par le Parisien ce lundi, le nouveau coronavirus inquiète près de deux tiers des Français.

À LIRE >>> Coronavirus: des recours limités en cas de retard dans une livraison

Le 26 février dernier, 61% des personnes interrogées faisaient part de leurs inquiétudes pour elles et leur famille, selon cette enquête réalisée au lendemain de l’annonce du premier décès français de la maladie. Il s’agit d’un niveau record comparé à d’autres crises sanitaires comme la grippe aviaire de 2005-2006 (environ 35% de Français inquiets), la grippe A/H1N1 de 2009 (35%) et le virus Ebola (55% en 2014). Plus d’un Français sur deux pense que le gouvernement a caché des informations sur le coronavirus.

Sur le même thème

Consommation Grande distribution

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique