Se connecter S’abonner

Coronavirus : suppression du délai de carence pour les salariés malades

Plusieurs mesures d’urgence ont été prises au cours des dernières semaines pour aider les personnes exposées au coronavirus. En voici un petit résumé.

IVANOVO REGION, RUSSIA – JANUARY 29, 2020: A non-woven face mask produced at the Newpharm factory in the town of Kineshma. The factory produces protective masks for export to China amid a coronavirus outbreak; after sending a half a million batch to China, Newpharm is now fulfilling another order of a million masks. The 2019-nCoV pneumonia-like coronavirus outbreak began in Wuhan, China, in late December 2019; according to the latest reports, about 6,000 people globally have been infected, 132 have died from the virus. Vladimir Smirnov/TASS/Sipa USA/28898024/AK/2001291627

Le gouvernement a pris depuis quelques semaines des mesures d’urgence pour aider les salariés exposés au coronavirus. Dernière en date : la suppression du délai de carence en cas d’arrêt de travail.

Un décret en date du 4 mars publié au JO de ce jour prévoit « de ne pas appliquer pour les personnes exposées au coronavirus le délai de carence afin de permettre le versement de l’indemnité complémentaire à l’indemnité journalière par l’employeur dès le premier jour d’arrêt de travail ». Les salariés victimes du virus ne subiront ainsi aucune perte de salaire.

Les autres mesures prises concernaient jusqu’à présent :

  • La mise en place d’un dispositif d’arrêt maladie indemnisé spécial pour les parents touchés par les fermetures des crèches et des établissements scolaires, en raison de l’épidémie ; Cet arrêt maladie concerne l’un des deux parents d’enfants de moins de 16 ans scolarisés dans un établissement fermé et dans l’impossibilité de faire du télétravail.

A LIRE>>> Coronavirus: les parents d’élèves des écoles fermées pourront prétendre à un arrêt maladie indemnisé

  • Une dérogation pour les assurés sociaux qui sont exposés au coronavirus, mais sans être malades, pour l’octroi des « prestations en espèces maladie ». Le texte prévoit que ceux qui seront contraints d’être mis à l’isolement, – dans l’attente de savoir s’ils ont contracté ou non le virus -, pourront être indemnisés afin de leur éviter une perte sèche de revenus.

A LIRE>>> Coronavirus: les salariés confinés seront-ils remboursés par l’assurance maladie?