Se connecter S’abonner

Argent: quand est-il avantageux de souscrire un prêt personnel?

Décoration, vacances, mobilier... Le crédit à la consommation pour être tentant, mais il entraîne parfois certains ménages dans la spirale infernale de l'endettement. Voilà de quoi peser le pour et le contre avant de souscrire à l'un d'entre eux.

location
Crédit : Istock.

Le prêt personnel est considéré comme un crédit à tempérament. Comprendre que le capital emprunté est assorti d’intérêts et est remboursé chaque mois dans le cadre de mensualités dont le nombre et le montant sont connus à l’avance, rappelle meilleurtaux.com. S’il est à utiliser avec parcimonie, le prêt personnel peut être utile pour la consolidation de dettes. Cette procédure aboutit à un prêt dit de consolidation, qui est un prêt unique permettant de n’en rembourser qu’un au lieu de plusieurs.

Avant de vous lancer, vérifiez bien que le taux de crédit personnel qui vous est proposé est bien inférieur à celui de vos cartes de crédit. Cet écart est important à plusieurs égards. Une consolidation de dettes génère, en effet, des frais importants. Qui plus est, ce mode de financement ne bénéficie d’aucune garantie.

Une note pour fixer le taux

Pour ce qui est du taux, il sera fixé par l’organisme prêteur en fonction de la note de crédit attribuée à l’emprunteur. Plus celle-ci sera bonne, plus ce dernier bénéficiera de taux bas et plus l’opération sera intéressante.

A LIRE >> Le Crédit à la consommation connaît un regain de popularité et inquiète les autorités

Une étude récente américaine chiffre à près de la moitié le nombre de ménages américains qui détiennent une dette de carte de crédit pour un montant de 6 194 dollars (5 469 euros). Aussi, il ne faut pas perdre de vue votre capacité de remboursement annuelle. Et mieux vaut éviter de dépenser l’argent alloué pour d’autres dépenses que celles initialement prévues. Une pratique tentante, dans la mesure où il n’est pas nécessaire de justifier l’utilisation des fonds pour en bénéficier, qui a conduit des ménages français au surendettement.