Se connecter S’abonner

Coronavirus: soutien aux entreprises, arrêt des réformes… les annonces de Macron

Limitation drastique des déplacements, mise sur pause des réformes des retraites et de l’indemnisation du chômage, aides aux soignants et soutien massif aux entreprises : Emmanuel Macron a haussé d’un cran la riposte à l’épidémie de coronavirus lundi 16 mars.

Macron
Credit:Liewig Christian-POOL/SIPA/

Le président de la République a déclaré la guerre au coronavirus, lundi 16 mars à 20 h, lors d’une deuxième allocution télévisée quatre jours après l’annonce de premières mesures visant à ralentir la propagation du virus qui a déjà fait 148 morts en France. 

La première repose sur la limitation des déplacements et l’interdiction des regroupements familiaux ou amicaux pour une période renouvelable de 15 jours. Dès ce mardi midi, une attestation sur l’honneur sera nécessaire pour circuler dans le pays, afin de justifier les déplacements, a indiqué le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, peu après l’intervention présidentielle. Le document est téléchargeable sur le site du ministère de l’Intérieur. Seules sont autorisées les sorties pour faire des courses, aller chez le médecin ou en pharmacie et pour aller travailler, si et seulement si le télétravail n’est pas possible. Chacune de ces sorties doit être motivée et justifiée sous peine de vous voir infliger une amende qui pourra atteindre 138 euros. 

Suspension des factures

Pour soutenir les entreprises qui subissent les conséquences économiques de la crise sanitaire, le chef de l’État a annoncé un « report de charges fiscales et sociales à hauteur de 300 milliards d’euros ». Les plus petites sociétés n’auront « rien à débourser ni pour les impôts ni pour les cotisations sociales ». Et « les factures de gaz ou d’électricité ainsi que les loyers devront être suspendus ». Emmanuel Macron a également rappelé que le dispositif de chômage partiel sera « massivement élargi ».

A LIRE >> Coronavirus: chômage partiel, trêve hivernale… les coups de pouce économiques annoncés par Macron

Faisant de la lutte contre la propagation de l’épidémie de coronavirus la priorité, le président a annoncé que « toutes les réformes en cours sont suspendues ». Même celle des retraites qui devait être examinée par le Sénat en avril. Quant à l’entrée en vigueur de celle de l’indemnisation du chômage, elle est reportée au mois de septembre. 

Mobilisation des taxis et des hôtels

Enfin, pour venir en aide aux soignants, le chef de l’État a aussi assuré que « les taxis et les hôtels pourront être mobilisés à leur profit ». Il a ajouté que des masques de protection seront « réservés pour la médecine de ville et de campagne ». Un stock important sera livré « dans les pharmacies dès demain soir dans les 25 départements les plus touchés », et mercredi sur le reste du territoire national.