Transport aérien : le remboursement des billets d’avion s’annonce difficile avec la crise

Des millions de billets d’avion non-utilisés pour des vols annulés ces dernières semaines ne devraient pas être remboursés de sitôt par les compagnies aériennes « parce qu’elles n’en ont pas les moyens », selon Antoine de Juniac, interrogé dans le quotidien économique. Un constat accablant dressé par le directeur général de l’association internationale du transport aérien, malgré les protestations des agences de voyage et le rappel à la réglementation de la commission européenne.

En effet, les passagers sont théoriquement en droit de demander un remboursement d’un billet d’avion annulé : la Commission européenne a rappelé d’ailleurs que ces passagers pouvaient choisir entre le remboursement du prix du billet ou être acheminés vers leur destination finale à une date ultérieure. Les billets ne seront pas utilisés en raison de l’épidémie de Covid-19 qui a pour conséquence l’immobilisation des avions au sol. 400 millions d’euros partent en fumée chaque jour à cause du blocage du trafic aérien selon Le Parisien.

35 milliards de dollars à rembourser

« Le montant des billets non-utilisés, qu’il aurait fallu rembourser au deuxième trimestre, se chiffre à 35 milliards de dollars » a annoncé le directeur général de l’association internationale du transport aérien mardi 31 mars.  « En l’absence de recettes, les compagnies aériennes n’ont pas une trésorerie suffisante pour rembourser », explique Antoine de Juniac aux Echos. Les compagnies aériennes proposent donc des avoirs à la place des remboursements. Sur les 35 milliards de dollars, 10 sont à la charge des compagnies aériennes européennes, dont Air France. Cette dernière a mis en place des avoirs valables un an ou plus.

Les compagnies aériennes et les agences de voyages entrent en conflit

Les annulations des vols sont le fait de la fermeture des frontières selon l’association internationale du transport aérien. « Plusieurs pays comme le Canada, les Pays-Bas ou la Colombie, ont d’ailleurs déjà autorisé les avoirs à la place des remboursements », précise le directeur général de l’IATA. En France, en revanche, seuls les voyages à forfaits (vol + hébergement) peuvent être remboursés en bons de voyages, pas les vols secs. C’est la règlementation européenne qui légifère en la matière.

A LIRE >> Les voyagistes reportent tous les départs prévus jusqu’au 15 mai

Les agences de voyage appellent à cesser le paiement des montants des billets d’avion, encore dans leurs caisses, à l’organisme de compensation de l’IATA, contrairement à ce que les compagnies aériennes demandent. Les tour-opérateurs critiquent une décision unilatérale de ne pas rembourser les clients.

Rédaction Mieux Vivre

Partager
Publié par
Rédaction Mieux Vivre
Mots-clés : avionBudgetVoyages

Articles récents

La Bourse de Paris, en route vers les 5.000 points

L’indice phare de la place parisienne a enchaîné une deuxième séance consécutive de hausse et se rapproche du seuil des…

02/06/2020 18:58

Renault obtient un prêt garanti par l’Etat de 5 milliards d’euros

Le constructeur automobile a obtenu un prêt garanti par l’Etat de 5 milliards d’euros. Il s’est engagé en contrepartie à…

02/06/2020 18:36

Coronavirus : Bruno Le Maire anticipe une récession de 11% cette année

Une nouvelle estimation du PIB a été rendue publique ce matin par Bruno Le Maire, beaucoup plus pessimiste que celle…

02/06/2020 17:15

Les encours de l’investissement responsable continuent de progresser

Les encours ISR ou des autres approches ESG continuent de croître années après années. Preuve que les épargnants veulent donner…

02/06/2020 16:58

La Macif prévoit d’exclure totalement le charbon de ses investissements en 2030

Le groupe mutualiste a décidé d’exclure de son portefeuille d’investissements toutes les activités liées au charbon thermique d’ici à 2030.…

02/06/2020 16:38

Emplois: les investissements étrangers ont créé ou maintenu près de 40 000 postes en France

Entre 2018 et 2019, les emplois créés ou maintenus en France grâce aux investissements étrangers ont augmenté de 30%.

02/06/2020 16:10