Pourquoi les Français délaissent-ils l’argent liquide depuis la crise du coronavirus ?

Depuis le début de la crise sanitaire du coronavirus, les Français délaissent l’argent liquide et règlent la quasi-totalité de leurs achats par carte bancaire.

L’Autorité bancaire européenne (ABE) a demandé de faciliter le paiement sans contact. Crédit: ElodieToustou.

Par crainte d’attraper le Covid-19, les Français n’utilisent quasiment plus d’argent liquide. Selon une information du Groupement des cartes bancaires reprise par Le Figaro, les retraits aux distributeurs automatiques ont chuté de 60 % pendant la semaine du 23 au 29 mars. À Paris, la dégringolade a atteint 76 %.

Bien entendu, la fermeture de nombreux commerces dits non essentiels n’est pas étrangère à ce recul. Il n’empêche que si les Français consomment moins, ils dépensent aussi différemment. Ils privilégient, en effet, le paiement par carte bancaire ou via un téléphone mobile.

Depuis le 17 mars, date du début du confinement en France, les paiements par carte sans contact ont progressé de 4 % en moyenne (ils représentaient 37 % des paiements en février). L’augmentation est particulièrement forte dans les pharmacies (+10 %) et les boulangeries (+6 %). Il faut dire que beaucoup de commerçants encouragent cette évolution. D’ailleurs, certains n’hésitent pas à annoncer qu’ils refusent les paiements en argent liquide, ce qui est pourtant illégal.

Le paiement sans contact progresse

Pourtant, pour des raisons sanitaires, L’Autorité bancaire européenne (ABE) elle même a demandé aux autorités de chacun des 27 pays de l’Union européenne, de faciliter ce type de paiement. « En France, sous l’impulsion de Bercy, nous avons diffusé aux commerçants des affichettes pédagogiques à placarder dans les magasins incitant au paiement sans contact par carte ou téléphone mobile », a indiqué au Figaro Vincent Duval, directeur général de Paylib, la société de paiement détenue par plusieurs réseaux bancaires français. Depuis le 20 mars, le responsable note une progression « de 15 à 20 % par jour des paiements réalisés via des téléphones avec la solution Paylib ».

A LIRE >> L’argent liquide fait son retour en Suède, pays du paiement tout numérique

Pour certains acteurs du secteur bancaire, cette tendance impulsée par la crise sanitaire pourrait durer bien au-delà, est accentuer le déclin du paiement en espèces. Un mode de paiement qui représentait encore 67% des paiements réalisés en 2019 en France.

Sur le même thème

achat Argent paiement Paiement mobile

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique