Se connecter S’abonner

L’arrêt de travail est possible pour s’occuper d’une personne vulnérable

Depuis le 6 avril, il est possible de demander un arrêt de travail à un médecin si vous vous occupez d’une personne âgée ou à risque et que le télétravail est impossible.

Télémédecine médecins sécurité sociale
l’Assurance maladie a dévoilé jeudi ses recettes habituelles pour réaliser des économies à hauteur d’un peu plus de 2 milliards d’euros en 2019. Crédit photo : Istock

Une personne qui ne peut télétravailler et qui s’occupe d’un proche vulnérable peut désormais demander un arrêt de travail. L’Assurance maladie précise que l’arrêt permet de protéger les proches « à l’état de santé fragile, au titre des pathologies listées par le Haut Conseil de la santé publique ».

Les personnes âgées de 70 ans, et plus, sont concernées, ou encore les patients avec des antécédents cardiovasculaires et les diabétiques insulinodépendants non équilibrés : la liste des individus considérés comme vulnérables est disponible sur le site de l’Assurance maladie.

Mieux vaut prendre un rendez-vous en téléconsultation

La marche à suivre est simple : il faut prendre rendez-vous avec le médecin traitant, ou un médecin de ville, à défaut, de préférence par téléconsultation. Il délivrera un arrêt de quinze jours, renouvelable en cas de reconduction du confinement. L’Élysée a d’ailleurs annoncé son prolongement au-delà du 15 avril.

A LIRE >>Arrêt maladie : envoi des justificatifs par mail bientôt possible

Il semblerait que tous les médecins n’aient pas été mis au courant de cette mesure, selon Capital. L’information a été diffusée mercredi 8 avril, par le biais de la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF). Son président Jean-Paul Ortiz estime qu’il s’agit d’une bonne chose, car cela permettra « d’éviter de ramener le coronavirus à la maison et de contaminer les personnes les plus fragiles face à la maladie ».