Se connecter S’abonner

Emploi: une baisse de 40% des offres pour les cadres

Cela touche tous les secteurs y compris les plus dynamiques et ceux qui recrutent le plus de cadres, soit l’informatique, l’ingénierie en recherche et développement, le conseil et la gestion des entreprises.

travail
Crédit: iStock.

Selon les derniers chiffres du ministère du Travail, 10,2 millions de personnes se trouvent actuellement au chômage partiel en France, conséquence des mesures sanitaires prises pour lutter contre le coronavirus. Pour les cadres, l’année 2020 devait être synonyme de « recrutements au plus haut », selon l’Association pour l’emploi des cadres. Or, l’épidémie est passée par là et les offres d’emploi ont baissé de 40%, estime l’Apec. 

De 8% à 40% de baisse d’offres 

« La situation ne cesse d’évoluer, et ce, de façon très rapide », écrit l’association dans un communiqué. En effet, les propositions d’embauche avaient diminué de 8% une semaine après le début du confinement. En cette sixième semaine, la chute est de 40%. 

Cela touche tous les secteurs y compris les plus dynamiques et ceux qui recrutent le plus de cadres, soit l’informatique, l’ingénierie en recherche et développement, le conseil et la gestion des entreprises. Pour ces trois secteurs, les offres décroissent aussi de 40%. Quatre régions sont particulièrement concernées par ces baisses : l’Île-de-France, les Hauts-de-France, le Centre-Val de Loire et la Bourgogne-Franche-Comté. 

A LIRE >> Coronavirus: les entreprises saisissent en masse la médiation du crédit

L’Apec revoit ses prévisions

L’Apec revoit ainsi ses prévisions du début de l’année. Les 297 000 recrutements de cadres envisagés n’auront pas lieu en 2020 en France, selon l’association. Alors qu’une crise économique importante et longue est annoncée, l’Apec s’alarme d’une possible réduction « drastique » des investissements des entreprises.