Le gouvernement souhaite adapter les règles du chômage en pleine hausse historique

Alors que les chiffres de Pôle emploi enregistrent 7,1% d’augmentation en mars, le ministère du Travail annonce vouloir adapter les règles de l’assurance chômage.

Le nombre de personnes qui sortent du dispositif de Pôle Emploi n’a baissé que de 29% en mars. Crédit: iStock.

Le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A a augmenté de 246 100 personnes en mars 2020, soit une hausse de 7,1%. Cela concerne les personnes qui n’ont pas du tout travaillé pendant le mois, précise le communiqué du ministère du Travail. « Une réflexion avec les partenaires sociaux va être engagée pour adapter rapidement » les règles d’assurance chômage à cette situation exceptionnelle.

Les syndicats réclament l’abandon de la réforme de l’assurance chômage. L’entrée en vigueur du 2e volet a été reportée à septembre : il prévoit de durcir le calcul de l’allocation pour les travailleurs précaires et devait entrer en vigueur au 1er avril.

Les entreprises n’ont pas licencié, mais elles n’ont pas embauché

La hausse est historique : 3,372 millions de personnes sont au chômage, selon les chiffres de Pôle emploi ce lundi 27 avril. Une augmentation due à la crise sanitaire et au confinement. De plus, le nombre de personnes qui sortent du dispositif de Pôle emploi n’a baissé que de 29% en mars. Les personnes qui étaient au chômage en février le sont toujours : les entreprises n’embauchent plus. Le gouvernement travaille à « un plan de relance pour favoriser le rebond de l’économie, et engager tous les moyens pour aider les entreprises à repartir », annonce le communiqué.

10,8 millions de personnes au chômage partiel

Le chômage partiel concerne désormais 10,8 millions de salariés : cela permet de ne pas perdre leur emploi, contrairement à ce qui se passe aux États-Unis, souligne le gouvernement français. Là-bas, des millions de chômeurs sont désormais à déplorer.

À LIRE>> Confinement: les salariés qui gardent leurs enfants vont basculer en chômage partiel

En France, plusieurs mesures sont prises pour accompagner les demandeurs d’emploi : les personnes qui ne devraient plus toucher d’allocations verront leurs droits prolongés, également au mois de mai. Cela concerne plusieurs centaines de milliers de personnes.

Sur le même thème

allocations chômage chômage Emploi pôle emploi

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique