Fonds de solidarité: le point sur les conditions pour accéder à l’aide de l’Etat

La demande d’aide pour le mois d’avril s’ouvre dès vendredi sur le site impots.gouv.fr.

Si vous êtes concerné, vous pouvez recevoir jusqu’à 1 500 euros versés par l’administration fiscale. Crédit: iStock.

En mars, l’Etat a versé 1,3 milliard d’aides aux entreprises et indépendants en difficulté pendant cette crise sanitaire. Plus d’un million d’entre eux sont concernés par ce fonds de solidarité. Pour recevoir l’aide pour le mois d’avril, la demande est ouverte vendredi sur impots.gouv.fr. Plusieurs modalités et conditions de cette allocation ont évolué et s’appliquent pour ce deuxième mois. 

De nouveaux profils éligibles

« Nous ouvrons ce Fonds à des professions qui n’étaient pas éligibles auparavant : les agriculteurs membres d’un groupement agricole d’exploitation en commun, les artistes-auteurs, les entreprises en redressement judiciaire ou en procédure de sauvegarde », a ainsi précisé Bruno Le Maire. Sont toujours concernés les TPE, les indépendants, les micro-entrepreneurs et les professions libérales avec un chiffre d’affaires de moins d’un million d’euros, qui ont perdu au moins 50% de leurs volumes de ventes, ou ont fait l’objet d’une fermeture administrative. 

Le ministre de l’Economie affirme également sur Twitter « avoir pris en compte les remarques des chefs d’entreprise pour améliorer le Fonds ». Ainsi, l’aide peut être calculée en fonction de la moyenne du chiffre d’affaires de l’année 2019 (en rapport avec les pertes subies cette année), alors que jusqu’ici, elle était calculée en fonction du chiffre d’affaires du même mois en 2019. Par ailleurs, les entreprises créées en février 2020 pourront faire la demande d’aide à partir de la mi-mai. 

A LIRE >> Les contrôles fiscaux suspendus ne sont pas pour autant annulés

Un deuxième plafond à 5 000 euros 

Si vous êtes concernés, vous pouvez recevoir jusqu’à 1 500 euros versés par l’administration fiscale. Un deuxième niveau d’aide a également été créé pour les entreprises les plus en difficultés, pouvant atteindre 5 000 euros, versés par les régions. 

Sur le même thème

aides et allocations

Réactions et commentaires

Sur la même thématique