Se connecter S’abonner

Coronavirus: Emmanuel Macron annonce un « fonds d’indemnisation temporaire » pour le cinéma

Le président de la République s'est adressé à douze représentants du monde de la culture mercredi 6 mai. Emmanuel Macron a parlé de « fonds d’indemnisation temporaire » pour le cinéma.

Macron
Credit:Liewig Christian-POOL/SIPA/

Le chef de l’État adresse un message d’espoir au monde de la culture. Emmanuel Macron a évoqué, lors d’une visioconférence à l’Élysée, un « fonds d’indemnisation temporaire pour le cinéma », destiné principalement aux tournages qui ont dû être reportés. Il a précisé qu’il sera très dur de « reprendre avant la fin mai ». Le fonds sera « abondé par les régions et co-financé par les assureurs », a précisé ensuite le ministre de la culture, Franck Riester. Et, concernant les investissements dans la production cinématograhique, il demande que « les plateformes internationales investissent dans la production française à partir de janvier 2021 » .

Les intermittents du spectacle pourraient travailler à l’école

Le chef de l’État a particulièrement abordé le cas des intermittents du spectacle. Le président de la République a annoncé le prolongement de « leurs indemnités jusqu’en août 2021 » car « beaucoup ne pourront pas faire leurs heures ».  Emmanuel Macron a évoqué la possibilité pour les intermittents de venir aider à l’école ou encore d’accompagner les jeunes cet été, puisque les vacances ne se dérouleront pas comme les autres années, « pour que les intermittents fassent leurs heures avec du temps périscolaire ». Une plateforme sera mise en place pour leur engagement.

Autre point abordé, le soutien local aux associations culturelles : « on a besoin que les grandes villes puissent s’engager et qu’elles nous accompagnent dans cette bataille ».  Il n’a cependant pas précisé la forme que prendrait ce soutien local.

Refonder le secteur culturel

Concernant les modèles économiques du monde de la culture, ce ne seront pas les mêmes que jusqu’alors, a estimé le chef de l’État. « Il va falloir réinventer un nouveau rapport avec le public » pour le président français, et « refonder une ambition culturelle pour le pays ». Il a parlé notamment de « captation » du spectacle vivant.

Le président de la République souhaite faire remonter les idées cet été et organiser, fin août ou début septembre, un temps de rencontre pour une refondation du secteur culturel.  Il a évoqué aussi un grand programme de commandes publiques pour les jeunes artistes.

À LIRE>> Coronavirus: Emmanuel Macron parle de « choc massif » concernant l’économie

Les librairies, discaires, médiathèques, bibliothèques, galeries d’art et un certain nombre de musées pourront rouvrir dès le 11 mai. Les répétitions dans les théâtres pourraient reprendre progressivement. Un point sur l’ouverture des lieux culturels sera fait fin mai pour savoir si la jauge de dix personnes peut être dépassée.

Emmanuel Macron souhaite miser sur la production culturelle européenne

Le chef de l’État voit même au-delà des frontières de la culture française. De cette crise, il faut sortir, selon lui, avec une volonté de relancer la machine également au niveau européen. « On doit structurer les filières et rendre plus forte notre capacité à créer. Il ne doit pas y avoir un repli sur des productions nationales mais il faut relancer nos coproductions européennes. On a besoin d’une Europe de la culture » a déclaré Emmanuel Macron.

Les artistes auteurs évoqués par le ministre de la culture

Après l’intervention d’Emmanuel Macron, Frank Riester a précisé les mesures à venir pour le secteur de la musique avec « cinquante millions d’euros » débloqués pour le centre national de la musique. Pour les artistes auteurs, un fonds de solidarité sera créé à partir de la mi-mai. « Ils auront la possibilité de se faire rembourser les loyers (pour studio, atelier..) et ils seront exonérés de taxe pendant 4 mois » a précisé le ministre.