Déconfinement: 73% des salariés aimeraient poursuivre le télétravail

Les Français se sont tellement bien adaptés au télétravail durant le confinement, que 73% de ceux qui l’ont pratiqué aimeraient continuer à travailler depuis leur domicile au moins ponctuellement.

Si pour certains le télétravail s'avère compliqué, la majorité des Français aimerait renouveler l'expérience. Crédit: iStock.

Selon une étude de CSA pour Malakoff Humanis, les Français ont vite pris le pli du télétravail alors, que pour beaucoup, il s’agissait d’une découverte imposée par la mise en place du confinement, le 17 mars, afin d’endiguer la propagation du Covid-19. Dans l’étude reprise par BFMTV, 73% des télétravailleurs interrogés, souhaitent demander à pratiquer le télétravail après le confinement de manière régulière (pour 32%) ou ponctuelle (41%). Les nouveaux télétravailleurs sont quant à eux 58% à vouloir renouveler l’expérience.

Désormais, 35% des salariés estiment que cette période de télétravail en confinement va modifier la position de leur entreprise vis-à-vis de cette pratique. Après la grève de la RATP et de la SNCF de décembre 2019 et janvier 2020, ils n’étaient que 16% à penser de la sorte.

Manque d’accompagnement

Pourtant, l’étude fait ressortir que 54% des télétravailleurs disent avoir manqué d’un accompagnement lors de la mise en place du travail à distance (formation, sensibilisation aux risques des outils de travail à distance …). Ce taux grimpe à 68% chez les nouveaux télétravailleurs.

Ceci explique peut-être que 39% des télétravailleurs assurent avoir ressenti une dégradation de la qualité du lien social qu’ils estiment difficile à maintenir malgré les outils digitaux. Et ils sont 33% à dire que ce contexte particulier de travail à distance a eu un impact négatif sur leur charge de travail voire leur motivation, dans 30% des cas.

Plus d’autonomie

Le pire point noir est sans doute le fait que 30% des sondés ont vu leur santé psychologique se dégrader tout comme leur santé physique (25%). Et ils sont 28% à penser que leur charge mentale a augmenté. Ainsi, 45% des télétravailleurs ont du mal à se déconnecter du travail.

A LIRE >> Assurance et télétravail: qui doit couvrir vos équipements?

En revanche, 75% des sondés (65% pour les nouveaux télétravailleurs) déclarent avoir eu des échanges réguliers avec leur responsable hiérarchique et non donc pas subi le flottement craint par certains. Par ailleurs, 38% pensent que cette situation a eu un impact positif sur leur autonomie, leur responsabilisation, mais aussi sur la gestion de leur temps et leur concentration.

Réactions et commentaires

Sur la même thématique