Coronavirus : la caisse de retraite des salariés du privé annonce une aide pour les actifs en difficultés

Les salariés du secteur privé qui rencontrent des difficultés financières en raison du coronavirus pourront demander à leur caisse de retraite complémentaire Agirc-Arrco une « aide exceptionnelle d’urgence ». Cette dernière pourra s’élever jusqu’à 1.500 euros.

L'Agirc-Arrco a décidé de mobiliser son fonds d’action sociale au profit de l’ensemble de ses cotisants, soit potentiellement 18,8 millions d’actifs. Crédit: iStock.

Les salariés du secteur privé confrontés à des « difficultés » financières à cause du coronavirus pourront demander à leur caisse de retraite complémentaire une « aide exceptionnelle d’urgence » pouvant aller jusqu’à 1.500 euros, a annoncé l’Agirc-Arrco.

Tous les salariés qui connaissent « des difficultés d’ordre financier du fait de la crise sanitaire » pourront solliciter cette aide, dont le montant sera calculé « en fonction de la situation du demandeur », indique l’Agirc-Arrco dans un communiqué.

Alertée dès mars par la CPME sur le sort des quelque 150.000 dirigeants salariés (dont 120.000 chefs de petites entreprise de moins de 10 salariés), l’institution a décidé de mobiliser son fonds d’action sociale – d’ordinaire destiné aux retraités et aux chômeurs – au profit de l’ensemble de ses cotisants, soit potentiellement 18,8 millions d’actifs.

« Toute situation peut être étudiée », a déclaré à l’AFP le président de l’Agirc-Arrco, Jean-Claude Barboul, défendant un dispositif « simple, rapide, avec un minimum de formalisme ».

Une opération conduite jusqu’à la fin du mois de juillet

Les requérants devront « remplir un formulaire de demande d’intervention sociale simplifiée » et fournir « une déclaration sur l’honneur » précisant « les difficultés financières rencontrées », précise le communiqué.

Une fois le dossier validé, la caisse de retraite assure que le versement sera « effectué en un mois tout au plus ».

A LIRE>>> Arnaque: les impôts ne vous rembourseront pas 500 euros

Le guichet restera ouvert « jusqu’à fin juillet », sans exclure une éventuelle « prolongation » en cas d’affluence. Idem pour le budget, pour l’instant limité à « une enveloppe globale de 200 millions d’euros ».

« On vient apporter une pierre à l’édifice », a souligné M. Barboul, évoquant d’autres aides déjà mises en place par des groupes participant à la retraite complémentaire du secteur privé, comme l’Ircem pour les employés de maison, ou Malakoff-Humanis pour les représentants de commerce.

Sur le même thème

Coronavirus

Réactions et commentaires

Sur la même thématique