Comment profiter du chèque de 50 euros d’aides pour la réparation de son vélo?

Le gouvernement subventionne la réparation des vélos à hauteur de 50 euros, il suffit de s’inscrire sur un site Internet.

Le réparateur déduira directement les 50 euros de la réparation. Crédit: iStock.

Face à la crise sanitaire liée au Covid-19, le gouvernement souhaite que les Français utilisent leur bicyclette, plutôt que d’emprunter les transports en commun. La réparation des vélos est subventionnée à hauteur de 50 euros. Un montant suffisant pour couvrir plusieurs petites réparations, précise l’UFC Que Choisir, comme le changement de chambre à air ou la remise en état des freins.

Pour profiter de cette subvention, il faut s’inscrire sur le site Internet www.coupdepoucevelo.fr. L’association de défense des consommateurs explique que l’on doit renseigner ses coordonnées et la référence du vélo, numéro de lot ou de série, ou au moins la marque. Ensuite, un e-mail de confirmation est envoyé et il suffit de prendre rendez-vous chez un réparateur affilié avec une pièce d’identité.

La TVA reste à charge

Le réparateur déduira directement les 50 euros de la réparation, il se fera rembourser ensuite. Il faut noter que les ateliers d’autoréparation participent à l’opération. Ce coup de pouce gouvernemental fonctionne jusqu’au 30 décembre 2020 et l’opération est limitée à une seule prise en charge par vélo. Cependant, il est possible de faire réparer plusieurs vélos. En revanche, la TVA reste à charge. La somme de 50 euros est suffisante pour remettre en état un bon vélo, néanmoins, le montant est insuffisant si le deux-roues est abîmé.

À LIRE>> Les entreprises peuvent rembourser 400 euros par an à leurs salariés qui se déplacent à vélo

Accompagnement gratuit pour une bonne pratique du vélo

De plus, le dispositif du gouvernement prévoit un accompagnement gratuit en cas de demande de révision sur l’usage du vélo : il est possible de s’inscrire dans une école référencée à partir du 18 mai pour la prise en main, la circulation en ville ou encore découvrir les itinéraires adaptés. Pour inciter les Français à se mettre ou se remettre en selle, les métropoles ont, elles aussi, renforcé leurs initiatives, notamment le réseau des pistes cyclables.

Sur le même thème

Bons plans consommateurs Coronavirus transport

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique