Se connecter S’abonner

Le gouvernement annonce un plan de « 18 milliards d’euros » pour sauver le tourisme

Le Premier ministre, Édouard Philippe, a annoncé jeudi 14 mai un plan d’engagement « à hauteur de 18 milliards d’euros » pour soutenir le secteur du tourisme, durement touché par la crise sanitaire.

Vacances 1er juillet argent
Crédit: iStock.

Le tourisme connaît « la pire épreuve de son histoire moderne », selon Édouard Philippe. À la sortie d’un comité interministériel jeudi 14 mai, le Premier ministre a annoncé un plan d’investissement à hauteur de 1,3 milliard d’euros et une série de mesures d’aides au secteur, d’un montant total de « 18 milliards d’euros pour les finances publiques » . Le tourisme représente deux millions d’emplois en France, directs et indirects, et « 8% de notre richesse » a précisé le chef du gouvernement.

Parmi les mesures annoncées par le Premier ministre, le fonds de solidarité restera ouvert jusque fin 2020 et son accès sera par ailleurs « élargi à des entreprises de plus grande taille », à savoir celles qui ont jusqu’à 20 salariés et deux millions de chiffre d’affaires. Le dispositif de prêts est renforcé, avec un prêt « garanti État saison » (PGES), et ses conditions seront plus favorables, car « le plafond sera le chiffre d’affaires des trois meilleurs mois de l’année précédente » a précisé Édouard Philippe.

Le chômage partiel maintenu jusqu’en septembre dans le tourisme

De plus, l’enveloppe de prêt de Bpi France passe de 250 millions à un milliard d’euros. Les banques s’engagent à reporter les mensualités des prêts des professionnels sur douze mois et un effort supplémentaire est fait aussi sur les cotisations sociales patronales. Par ailleurs, le chômage partiel est maintenu jusqu’en septembre, au moins, pour les professionnels du tourisme.

À LIRE>> Pierre & Vacances proposera l’annulation gratuite des séjours jusqu’à trois jours avant

Le plan global de la caisse des dépôts et de Bpi France s’élève à 1,3 milliard d’euros, auxquels s’ajoutent des investissements privés, pour un montant global de 7 milliards d’euros. Par ailleurs, le chef du gouvernement a parlé du renforcement de dispositifs pour les collectivités locales, pour qu’elles proposent un allègement des taxes de séjour, par exemple.

« Les Français pourront partir en vacances en juillet et en août »

Pour soutenir la demande des consommateurs et accompagner la reprise des restaurants, Édouard Philippe a parlé du doublement du plafond d’utilisation des tickets restaurants, de 19 à 38 euros, et leur utilisation le week-end. La date de réouverture des cafés et restaurants sera fixée la semaine du 25 mai, elle sera possible dans les départements verts à partir du 2 juin en fonction de l’évolution de la situation sanitaire. En revanche, « les Français pourront partir en vacances en juillet et en août » a assuré le Premier ministre et les professionnels se sont engagés à rembourser intégralement les réservations en cas d’annulation en raison du Covid-19.