Coronavirus: les vacances seront-elles vraiment remboursées?

Le remboursement intégral des vacances en cas de problème lié au coronavirus ne sera pas systématique, selon 60 millions de consommateurs.

Si les associations professionnelles se sont engagées, elles ne sont pas obligées de se conformer à la demande du gouvernement. Crédit: iStock.

Le 14 mai dernier, le Premier ministre, Édouard Philippe, a invité les Français à réserver leurs vacances pour cet été. Il a alors assuré que les réservations seraient remboursées en cas d’évolution négative de l’épidémie dans les prochaines semaines. Cependant, 60 millions de consommateurs relève que le remboursement intégral ne sera pas automatique.

L’engagement de remboursement a été pris par les Entreprises du voyage (EDV), le Syndicat des tour-opérateurs (Seto), l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (UMIH). La Fédération nationale de l’hôtellerie de plein air (FNHPA) devrait signer cet accord très prochainement. Toutefois, si les associations professionnelles se sont engagées, elles ne sont pas obligées de se conformer à la demande du gouvernement. De plus, les organismes professionnels n’ont souvent aucun pouvoir contraignant auprès de leurs adhérents. La FNHPA rappelle que « chaque gestionnaire de camping reste bien entendu libre de piloter lui-même sa stratégie commerciale et d’avoir la relation contractuelle qu’il souhaite avec ses clients ». De nombreuses petites structures n’appartiennent à aucune fédération, comme les particuliers qui louent via Leboncoin ou Airbnb.

Aucun remboursement de prévu via la plateforme Airbnb

La plateforme Airbnb, justement, n’a prévu aucun remboursement si le locataire du logement de vacances ne peut se déplacer le jour J. Dans le cadre de la force majeure, les réservations effectuées avant le 14 mars peuvent être remboursées, mais pas les nouvelles réservations. La plateforme souligne que le coronavirus « et ses conséquences ne sont plus imprévus ni inattendus ». Il faut, pour le client, choisir des offres avec des conditions d’annulations flexibles.

À LIRE>> Des chèques vacances tourisme seront distribués cet été aux Français les plus modestes

Le voyageur qui réserve maintenant connaît les risques

60 millions de consommateurs recommande de bien lire les contrats avant de les signer, notamment si la réservation se fait en ligne. Abritel, de son côté, rappelle que chaque propriétaire établit son propre contrat, il n’est qu’un intermédiaire. Il n’est pas certain que ces derniers acceptent un remboursement intégral, alors que la réglementation actuelle est de leur côté. L’association souligne que s’ils ne peuvent se déplacer le moment venu, ils ne pourront pas invoquer la force majeure, qui leur permettrait de faire valoir l’ordonnance du 25 mars, car les consommateurs qui réservent maintenant pour cet été connaissent les risques liés au coronavirus et le font donc en connaissance de cause.

Sur le même thème

Coronavirus Location vacances Prix des vacances vacances

Réactions et commentaires

Sur la même thématique