Se connecter S’abonner

Automobile: le bonus écologique devrait passer de 6 000 à 8 000 euros

Pour inciter les Français à acheter des voitures, le gouvernement prévoit d'augmenter les plafonds des primes, notamment du bonus écologique, qui passerait de 6 000 à 8 000 euros selon Le Parisien.

Valeo équipementier automobile bourse conseil

Toutes les mesures d’accompagnement à l’achat de véhicules en France seront renforcées pour soutenir le secteur automobile. C’est ce qu’avance Le Parisien, qui anticipe les annonces du président Emmanuel Macron, prévues mardi 26 mai. Selon le quotidien, le plafond du bonus écologique pour l’acquisition d’une voiture 100% électrique pourrait monter jusqu’à 8 000 euros contre 6 000 aujourd’hui. Concernant les flottes d’entreprises, ce même bonus, amputé de moitié en début d’année et s’établissant à 3 000 euros, s’élèverait entre 5 000 et 6 000 euros. 

De plus, les véhicules hybrides feraient aussi partie du dispositif de bonus écologique avec plus de 2 000 euros de prime. Le déploiement de bornes de recharge sera fortement incité, avec, notamment, la création d’un fonds abondé par la Banque des territoires. Cette branche de la Caisse des dépôts avancerait les frais d’installation aux copropriétés à des conditions avantageuses. Le secrétaire d’État aux transports, Jean-Baptiste Djebbari, avait d’ailleurs demandé le déploiement de 100 000 bornes d’ici 2022 sur les autoroutes.

À LIRE >> Automobile: le gouvernement aidera à l’achat de voitures vertes

La prime à la conversion devrait augmenter

Concernant la prime à la casse, le montant devrait également augmenter pour les ménages modestes, à 2 000 euros contre 1 500 actuellement, toujours selon Le Parisien. Également appelée prime à la conversion, elle permet d’acquérir un véhicule neuf ou d’occasion récent contre la mise au rebut d’un modèle plus ancien. Cette prime pourrait s’élever à 4 000 euros pour les ménages très modestes contre 3 000 actuellement. Seraient désormais éligibles les Crit’Air 3 pour les très modestes et Crit’Air 4 pour les autres. Les constructeurs automobiles disposent de 400 000 véhicules en stock, soit l’équivalent de 10 milliards d’euros.