Catégories : Vie Pratique

La Commission européenne propose un fonds de relance de 750 milliards d’euros

Les États éprouvés par la crise sanitaire attendaient ces annonces avec impatience. La Commission européenne va octroyer 750 milliards d’euros d’aides pour soutenir l’économie. Il s’agit d’un fonds dont 500 milliards d’euros seraient redistribués sous forme de subventions, comme le préconisait le projet franco-allemand présenté le 18 mai. Le reste serait distribué en prêts aux États membres selon des sources européennes concordantes.

Cette proposition de la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen serait le plus gros plan de relance jamais proposé. L’Italie et l’Espagne seraient les plus gros bénéficiaires de ce fonds, qui repose sur un projet révisé du budget à long terme de l’UE auquel est adossé un nouveau fonds de relance, qui serait alimenté par des emprunts à grande échelle de la Commission au nom de l’UE.

Les plus rigoristes veulent un soutien uniquement via des prêts

Le co-président du groupe des Verts au Parlement européen, Philippe Lambers, a commenté cette annonce en affirmant que son groupe y voyait « un changement radical dans la politique macroéconomique européenne ». « Cela crée un précédent important », a-t-il déclaré. Avant la pandémie, les 27 avaient échoué à se mettre d’accord sur un budget de l’ordre de 1 000 milliards d’euros pour la période 2021-2027. Les problèmes économiques n’auraient pas resserré les rangs entre les pays du Nord et ceux du Sud, les plus éprouvés par la crise sanitaire.

À LIRE>> La Banque européenne d’investissement «débloque» 200 milliards d’euros pour aider les PME

En effet, il y aurait deux camps : les plus rigoristes, Pays-Bas, Autriche, Danemark et Suède, qui veulent un soutien uniquement via des prêts (à rembourser donc), et ceux qui ne veulent que des subventions. Le plan proposé par Ursula von der Leyen est entre les deux mais ce ne sera pas un « copié-collé » de la proposition franco-allemande. Un des vice-présidents de la Commission, Maros Sefcovic a appelé à un accord politique rapide, lors du prochain sommet européen le 18 juin. Le nouveau budget n’entrera en vigueur qu’en 2021, il faut de toute façon trouver une solution pour disposer de financements dès l’automne, pour soutenir les économies menacées de récession.

Rédaction Mieux Vivre

Partager
Publié par
Rédaction Mieux Vivre

Articles récents

Début de semaine sur les chapeaux de roue pour la Bourse de Paris

La Bourse de Paris entame la semaine en fanfare. Le CAC 40 gagnait en début de matinée près de 2%.…

06/07/2020 10:47

Face à la crise, le modèle des SCPI affiche sa résilience

La crise engendrée par le Covid-19 pourrait-elle faire vaciller un secteur des SCPI (Sociétés civiles de placement immobilier) dont la…

06/07/2020 10:35

Remaniement: les dossiers économiques qui attendent Jean Castex

Le nouveau Premier ministre a déclaré vouloir s’attaquer rapidement aux dossiers sensibles. Parmi eux, la relance économique ou encore la…

06/07/2020 10:28

SCPI en démembrement : valoriser ses placements sans la fiscalité ?

La pandémie en cours n’a pas freiné les ardeurs des Français vis-à-vis de la pierre-papier. En témoignent notamment les chiffres…

03/07/2020 18:48

Le CAC 40 clôt en léger repli une semaine positive

La Bourse de Paris a repris son souffle après son bond de la veille. Le CAC 40 a cédé 0,84%…

03/07/2020 18:30

Solocal (ex-Pages Jaunes) recapitalisé massivement par ses principaux créanciers

L’éditeur des Pages jaunes a trouvé un accord de refinancement avec ses principaux créanciers qui s’appuie sur une augmentation de…

03/07/2020 16:21