Se connecter S’abonner

100 millions d’euros d’aides pour les entreprises de moins de 20 salariés en Île-de-France

Les très petites entreprises (TPE) franciliennes vont pouvoir bénéficier d’un fonds d’aides de cent millions d’euros à partir de jeudi 11 mai : des « avances remboursables à taux zéro ».

immobilier
Crédit: iStock.

Un « fonds résilience » est débloqué en Île-de-France pour soutenir les très petites entreprises (TPE), durement touchées par la crise économique liée au coronavirus. La Région, la Banque des territoires et 70 collectivités, dont la métropole de Paris, participent à ce fonds de 100 millions d’euros. Les deux premières entités donneront chacune 25 millions d’euros, le Grand Paris, 14 millions d’euros, la Ville de Paris, 10 millions et 25 millions seront pris par les autres collectivités franciliennes. La présidente de la Région, Valérie Pécresse, a salué dans un communiqué « cette collaboration inédite des collectivités publiques (…), témoin qu’une réponse collective et solidaire est la seule solution pour faire face à la crise et aux conséquences sociales et économiques qui en découleront ».

Les entreprises de zéro à vingt salariés sont concernés par ce fonds « résilience » : les commerces, les restaurateurs, les artisans et les associations de l’économie sociale et solidaire peuvent s’inscrire à l’adresse iledefrance.fr/fondsresilience à partir du 11 juin et demander des « avances remboursables à taux zéro ». Le fonctionnement de la plateforme est simple : il faut remplir un dossier, et ensuite, « il faudra attendre une semaine pour avoir une décision d’attribution », selon les précisions d’Alexandra Dublanche, vice-présidente de la Région, sur France Bleu. « Le paiement interviendra douze jours après le dépôt du dossier », précise encore Alexandra Dublanche, en charge du développement économique en Île-de-France.

À LIRE >>> Fonds de solidarité: les chefs d’exploitation associés en GAEC seront aidés

De 3 000 à 100 000 euros en fonction du nombre de salariés

Ensuite, le montant des aides sera fixé en fonction du nombre de salariés, de « 3 000 à 100 000 euros ». Les sommes sont remboursables à partir de deux ans, et les entreprises auront six ans pour rembourser l’intégralité.  Ce « fonds résilience » est « exceptionnel par sa taille » pour Olivier Sichel, le directeur de la Banque des territoires. Il concerne les entreprises qui n’ont pas beaucoup été aidées jusqu’à présent.