Déconfinement: l’idée d’un « chèque » de 400 euros pour les plus défavorisés fait son chemin

Le ministre de l’Économie et des Finances souhaite une reprise de l’activité économique dès cet été. Bruno Le Maire ne se dit pas contre l’idée de créer un « chèque » pour les plus défavorisés.

Bruno Le Maire voudrait un retour à la normale de l’activité économique dès cet été. Crédit: iStock.

Le déconfinement a commencé il y a un mois tout juste. A cette occasion, Bruno Le Maire a exprimé le souhait que « l’activité économique reprenne plus vite », sur LCI. La troisième phase de déconfinement doit commencer le 22 juin, mais plusieurs professions, dont la restauration, appellent à avancer cette date. Le ministre de l’Économie et des Finances a raconté jeudi 11 mai vivre « au rythme des annonces de faillites, de licenciements ».  Une déclaration faite au moment où l’Insee annonçait la destruction nette d’un demi-million d’emplois au premier trimestre 2020.

A propos des Français les plus fragiles, le ministre ne s’est pas dit contre la création d’un « chèque » pour permettre aux ménages les plus modestes de mieux sortir de cette crise. L’idée de ce chèque a été avancée par Stanislas Guérini, délégué général de La République en marche. Il avait alors parlé d’un « chèque déconfinement » de 400 euros par ménage, utilisable en France sur une durée limitée et destiné aux familles les plus précaires. Par ailleurs, Bruno Le Maire s’est aussi montré favorable aux mesures encourageant le « retour à l’emploi », comme la prime pour le recrutement d’un apprenti. Cette dernière sera élargie.

Accélérer la reprise d’activité

La France retrouvera le chemin de la croissance « si on se retrousse les manches, si nous nous remettons tous au travail, si nous accélérons la reprise économique » a martelé le chef de Bercy sur LCI. « Il faut bien peser dans cet équilibre entre économique et sanitaire le coût que peut avoir la crise économique pour les plus fragiles », a analysé Bruno Le Maire, qui voudrait un retour à la normale de l’activité économique dès cet été. Cependant, outre les restaurants, de nombreux commerces sont toujours fermés et le secteur de l’industrie tourne à 60% de ses capacités seulement.

>> Des chèques vacances tourisme seront distribués cet été aux Français les plus modestes (s’ouvre dans un nouvel onglet) »>À LIRE >>> Des chèques vacances tourisme seront distribués cet été aux Français les plus modestes

Enfin, le ministre de l’Économie a rappelé que « la priorité absolue » était la lutte contre le chômage. Le gouvernement anticipe la suppression de 800.000 emplois soit 2,8% de l’emploi total en raison de la crise sanitaire. L’Insee a publié ses chiffres : plus de 500 000 emplois ont été détruits en France au premier trimestre 2020, intérim en tête.

Sur le même thème

aides et allocations chômage Coronavirus Economie

Réactions et commentaires

Sur la même thématique