Se connecter S’abonner

Automobile: les ventes ont chuté au mois de mai

Le marché de l’automobile européen a connu une baisse de 52,3% au mois de mai 2020. En France, les ventes ont également chuté d’environ 50%.

Dans un communiqué commun, trois associations représentatives des industries automobiles européennes appellent les pouvoirs publics à soutenir la filière et à engager des actions rapides. Elles évoquent notamment une baisse d’activité de 85% due aux mesures de confinement. Par ailleurs, l’une d’entre elles, l’Association des constructeurs européens d’automobiles dresse un bilan très négatif du mois de mai 2020 : les immatriculations ont baissé de 52,3% dans l’Union européenne. En France, les ventes de voitures ont diminué de 50,3%. 

Renault et PSA très touchées par la baisse des ventes 

Le chiffre est parlant : en mai 2019, 1,2 million d’automobiles neuves étaient vendues, en mai 2020, on enregistre 580 000 nouvelles voitures. La France fait partie des quatre marchés principaux de l’Union européenne, avec l’Espagne qui voit la plus grosse décrue des ventes (-72%), l’Italie (-49,6%) et l’Allemagne (-49,5%). 

De janvier à mai, déjà, la demande pour des automobiles neuves avait baissé de 41,5%. De son côté, la France enregistrait une diminution de 48,5% pendant les cinq premiers mois de l’année 2020. Les constructeurs français enregistrent donc d’importantes baisses. Renault a vu ses ventes baisser de 52,5% et PSA, de 56,4%. 

A LIRE >> Automobile : le marché de l’occasion repart

Les constructeurs s’attendent à perdre 20% de leurs revenus 

« Beaucoup d’usines rouvrent graduellement, mais à des niveaux bien en dessous des capacités d’avant la crise », précisent les associations de constructeurs. Les fournisseurs automobiles s’attendent à des pertes de revenus de 20% ou plus pour l’année 2020. « Plus de la moitié anticipe des résultats négatifs », ajoute le communiqué. La crise sanitaire et économique a eu pour effet la perte de production de 2,4 millions de voitures.