Les badges de télépéage, l’idée de l’été pour gagner du temps ?

Un petit boîtier installé dans la voiture peut simplifier la conduite et les vacances, surtout sur les routes encombrées de l’été. Les abonnements de télépéage sont désormais modulables en fonction des mois d’utilisation : les badges « Libert-T » sont commercialisés par l’ensemble des opérateurs autoroutiers. L’Association des sociétés françaises d’autoroutes (Asfa) avance que 11,2 millions d’abonnés utilisent ce service et que plus de la moitié des paiements (57%) sont faits par télépéage, selon Capital.

En effet, le système national, « Liber-T », facilite la vie des automobilistes et leur permet de ne payer que les mois d’utilisation. C’est le cas de l’abonnement « Ulys Temps Libre » des autoroutes Vinci qui coûte 2 euros par mois uniquement lorsque le badge est utilisé. Les autres opérateurs, Bip&Go (Sanef) et APRR (Autoroutes Paris Rhin Rhône) proposent un tarif de 1,70 euros par mois et ne facturent pas, eux non plus, les mois non utilisés. Les badges sont valables sur l’ensemble du réseau autoroutier, précise Capital, même s’il n’est pas géré par les mêmes sociétés.

Attention à la facturation de mise en service

Cependant, il faut noter que Bip&Go facture des frais de mise en service de 10 euros et une participation à l’envoi du badge de 6 euros, alors qu’APRR fait payer 11 euros d’activation du badge. L’offre « Ulys Temps Libre » ne facture aucun autre frais, mais si le badge est inutilisé pendant 14 mois de suite, 10 euros de pénalités seront prélevés. Par ailleurs, il est possible de payer ces abonnements avec des chèques vacances. Pour cela, il faut créer un compte « Liber-T Vacances » et déposer jusqu’à 150 euros par an. Si le montant n’est pas utilisé, il est reporté l’année suivante.

>> Automobile: vers un durcissement des mesures contre les véhicules polluants (s’ouvre dans un nouvel onglet) »>A LIRE >>> Automobile: vers un durcissement des mesures contre les véhicules polluants

De plus, les abonnements sont aussi utilisables en Espagne, Portugal et Italie. Le service est facturé 1,20 euros chez Ulys (sans l’Italie), 2,50 euros chez Bip&Go et 2,40 euros chez APRR. Les badges fonctionnent aussi dans certains parkings, Vinci par exemple pour Ulys.

Rédaction Mieux Vivre

Partager
Publié par
Rédaction Mieux Vivre

Articles récents

Budget: fractionnez vos paiements entre particuliers

Il est désormais possible de régler en plusieurs fois les achats réalisés entre particuliers, dont le montant oscille entre 50…

12/08/2020 16:47

Relance: 100 millions d’euros pour soutenir les entreprises prêtent à investir en France

Bercy lance un appel à projets pour aider les entreprises à se développer ou à se moderniser, afin de rendre…

12/08/2020 15:17

Assurance vie: quels sont les contrats dont les garanties peuvent être revues à la baisse?

Certains assureurs réduisent la garantie de leurs fonds en euros garantis, afin de les rendre moins attractifs. Un phénomène déjà…

12/08/2020 13:21

Cryptomonnaies: le Bitcoin, «une pseudo monnaie» selon la Banque de France

L’analyse sur les cryptomonnaies, publiée par la Banque de France, n’est pas tendre avec le Bitcoin qu’elle considère toujours comme…

12/08/2020 11:55

Coronavirus: des accords de performance collective mieux encadrés

Un « questions-réponses », publié par le ministère du Travail, recadre les accords de performance collective (APC), cumulable avec du…

12/08/2020 10:33

Immobilier: les achats dans les stations balnéaires se multiplient

La hausse des prix de l’immobilier en bord de mer n’empêche pas une envolée des achats de maisons et d’appartements…

12/08/2020 08:48