Cinq nouvelles stations-services low cost vont ouvrir sur les autoroutes en 2021

Cinq nouvelles stations essence Fulli vont ouvrir l’an prochain sur le réseau APRR : il s’agit de stations-services low cost où le carburant est vendu moins cher. Les prix y sont inférieurs « de 10 centimes d’euros à 15 centimes d’euros du litre par rapport aux autres stations », détaille le directeur général adjoint des Autoroutes Paris-Rhin Rhône, Guillaume Herent, au Parisien. Une station Fulli est déjà installée sur l’A6, sur l’aire de Dracé, à 50km au nord de Lyon. Une autre sera installée, à Saint-Ambreuil, au sud de Châlon-sur-Saône. Quatre autres seront ouvertes entre Paris, Lyon et l’est de la France, révèle encore le quotidien national : une sera installée sur l’A36, au sud de Montbéliard, deux sur l’A5, vers Evry et Sens, et la dernière sur l’A31, au sud de Dijon.

De plus, APRR prévoit d’installer en tout une quinzaine de stations essence à bas prix d’ici à 2026 sur son réseau autoroutier. « Nous ne voulons pas nuire aux pétroliers », affirme Guillaume Herent, qui précise que le groupe a eu un problème avec Total et la station de Dracé. « L’aire était sous concession depuis plus de 40 ans. Elle semblait leur appartenir. Ils ont engagé des actions en justice qui ont toutes été perdues. Tout ce que nous avons fait est parfaitement légal », explique le directeur général adjoint du réseau autoroutier.

A LIRE >>> Quand l’automobile connectée vous permet de réduire la facture de l’assurance

Même low cost, les stations Fulli doivent proposer des services

Par ailleurs, pour parvenir à proposer des prix très concurrentiels, les stations Fulli ne proposent pas certains carburants premium, comme Excellium, et restreint le nombre d’intermédiaires. En effet, ces stations, même low cost, doivent garantir une présence humaine et une ouverture 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, avec des services comme les toilettes gratuites. APRR réfléchit à une stratégie plus globale concernant les stations-services de son réseau. « Nous avons sollicité l’Etat pour réfléchir à un nouveau maillage », ajoute Guillaume Herent.

Rédaction Mieux Vivre

Partager
Publié par
Rédaction Mieux Vivre

Articles récents

Immobilier: vers une dissociation du foncier et du bâti pour réduire les coûts?

Un projet de loi vise à dissocier le foncier du bâti, afin de permettre aux ménages modestes de devenir propriétaires…

14/08/2020 12:40

Coronavirus: quand peut-on se faire rembourser ses frais de scolarité?

Des étudiants montent au créneau. Face à l’annulation de cours en raison du confinement, ils ont ont trouvé le moyen…

14/08/2020 12:21

Néobanques: en difficulté, Revolut augmente ses tarifs

Revolut a été contrainte de pratiquer des modifications tarifaires. Les comptes gratuits sont les premiers concernés par ces évolutions.

14/08/2020 10:25

« Faire table rase de l’existant fiscal », selon Frédéric Douet

Frédéric Douet, professeur agrégé de droit à l’université de Rouen, livre avec son "Anti-manuel de psychologie fiscale" (Enrick B éditions),…

14/08/2020 09:23

Coronavirus: les SCPI résistent plutôt bien à la crise

Avec un taux moyen de recouvrement des loyers de 78%, les SCPI tiennent bon rassure l’Observatoire des SCPI de LINXEA.

14/08/2020 09:17

Assurance emprunteur: une aide pour les personnes malades d’Ile-de-France

A compter du 25 août, la Garantie immobilière solidaire (GIS) facilitera l’accès à un crédit immobilier aux personnes malades, sous…

13/08/2020 15:34