Pour les Français, être « riche » commence à 6 000 euros par mois 

76% des personnes interrogées pour le baromètre Odoxa estiment qu’il faudrait un impôt spécifique pour les Français les plus riches

Depuis le début de ce sondage, il y a 15 ans, la perspective de ce qui constitue la richesse n’a pas réellement évolué. Crédit: iStock.

À partir de quand est-on riche en France ? Cela commencerait avec un salaire de 6 000 euros net par mois ou avec un patrimoine de 500 000 euros, selon le dernier baromètre Odoxa pour Aviva assurance, Challenges et BFM Business. « C’est notre voisin, notre cousin, notre beau-frère qui a un peu mieux réussi et qui a une maison plus grande que nous, une plus grosse voiture que nous et qui part dans de plus beaux endroits en vacances que nous », analyse l’institut de sondage. En effet, depuis 15 ans, les Français considèrent comme « riches » ceux qui gagnent trois fois plus qu’eux. 

Un seuil qui n’a pas beaucoup évolué 

76% des personnes interrogées sont favorables à l’instauration d’un impôt spécifique pour les Français les plus riches. Parmi ces sondés, 36% se déclarent « tout à fait favorables » tandis que 40% se disent « plutôt favorables ». Contrairement à ce que l’on peut penser, l’idée de cette contribution ne dépend que peu des opinions politiques. Chez les sympathisants de gauche, 86% sont pour, chez Les Républicains, c’est 60% et 57% pour les partisans de La République en marche. 

Depuis le début de ce sondage, il y a 15 ans, la perspective de ce qui constitue la richesse n’a pas réellement évolué. Le seul moment où la conception des Français a changé a eu lieu en 2011, lors de la relève du seuil d’imposition de l’Impôt sur la fortune, passant de 800 000 à 1,3 million d’euros. Le niveau de patrimoine faisant référence à la richesse est passé de 500 000 euros à 1 million d’euros et les revenus mensuels de 5 000 à 6 000 euros par mois. 

A LIRE >> Paris, ville du monde la plus attractive… Pour les plus riches

Une vision globalement négative de la richesse 

Pour les Français, une personne « riche » est une personne qui gagne en moyenne trois fois plus qu’eux. Cette vision évolue d’ailleurs avec le niveau de revenus. Quand une personne gagne au maximum 1 500 euros, c’est 5 000 euros. Pour les personnes gagnants entre 1 500 et 3 500 euros, le seuil est à 6 000 euros. Et pour celles qui touchent plus de 3 500 euros mensuels, il faut plus de 10 000 euros pour être « riche ». « Le mégariche n’entre même pas dans le champ de représentation mentale des personnes interrogées (…) les riches qu’ils se représentent sont des gens qu’ils peuvent voir au quotidien », indique le baromètre. 

Cette perspective va avec une vision globalement négative de la richesse. 73% des sondés estiment que « c’est une bonne chose de vouloir gagner de l’argent et devenir riche » mais 53% avouent avoir une mauvaise opinion des personnes fortunées. 63% pensent que ces dernières souhaitent échapper aux impôts et 27% les voient comme des « égoïstes qui ne redonnent pas assez à la société ». Une grande majorité (82%) pense par ailleurs que la richesse est mal perçue dans la société française, mais seuls 4% des Français s’estiment « riches ». 

Sur le même thème

Impôt sur le revenu Revenus vie pratique

Réactions et commentaires

Sur la même thématique