Travail: 71% des Français continuent à répondre aux emails pendant leurs vacances 

Depuis 2018, les Français arrivent de moins en moins à se déconnecter de leur travail, selon les résultats d’une étude de l’agence d’intérim Qapa. 

Il y a deux ans, 17% des employés ne regardaient jamais leurs correspondances professionnels en congés. En 2020, cet indicateur est réduit à 6%. Crédit: iStock.

Il est de toute évidence de plus en plus difficile pour les Français de laisser leur travail de côté en vacances. 7 employés sur 10 continuent de répondre aux emails et aux appels pendant leurs congés, selon une enquête de l’agence d’intérim Qapa. Et la situation n’évolue pas vers la déconnexion : en 2018, 62% des personnes interrogées avouaient poursuivre leurs correspondances professionnelles en périodes de repos. 

La moitié des Français consulte ses mails 

L’étude a analysé les comportements de 130 000 travailleurs, une moitié de cadres et une moitié de non-cadres, sur deux périodes : entre le 27 juin et le 3 juillet 2018, puis entre le 6 et le 10 juillet 2020. Les résultats « montrent clairement que les mentalités changent très vite et que la coupure professionnelle n’est plus qu’un lointain souvenir du passé », selon l’enquête. Près de la moitié des Français consulte leurs boîtes mails plusieurs fois par jour, alors qu’en 2018, ce comportement était partagé par 42% des sondés. 

Il y a deux ans, 17% des employés ne regardaient jamais leurs correspondances professionnels en congés. En 2020, cet indicateur est réduit à 6%. Et c’est surtout sur leur smartphone que les personnes sondées restent connectées à leur travail, à 87%. Seuls 11% utilisent leur ordinateur portable et 2% leur tablette. 

A LIRE >> Bourse : des valeurs vacances à la recherche d’un nouveau souffle

Connectés, mais dérangés 

Alors que très peu de Français pratiquent une véritable déconnexion, ils sont pourtant 56% à se dire « dérangés » par cette continuité des correspondances professionnelles, contre 41% en 2018. Du côté de la famille et des amis, on accepte de moins en moins cette situation (58% en 2018, contre 49% en 2020). Les travailleurs eux-mêmes confessent à 51% que « ce lien avec le boulot n’est pas du tout accepté par leurs proches ». 

Pour les Français, connexion ne veut pas dire addiction. Alors qu’ils sont de plus en plus nombreux à continuer à travailler en vacances, seuls 51% pensent être « accro au boulot ». C’est moins qu’en 2018, où 61% répondaient positivement à cette question. Être collé à son smartphone n’empêcherait pas les sondés de passer de bonnes vacances, bien au contraire. 79% affirment que les nouvelles technologies améliorent leurs congés, 62% pensent qu’ils se reposent mieux avec cette connexion. En effet, si l’on en croit l’étude, une grande majorité de Français envisage le retour au travail de manière plus sereine s’il a continué à répondre à ses emails et appels professionnels (79%). 

Sur le même thème

travail vacances vie pratique

Réactions et commentaires

Sur la même thématique