Plan de relance: les annonces d’Emmanuel Macron

Mardi 14 juillet, Emmanuel Macron s’est entretenu depuis l’Élysée avec Léa Salamé et Gilles Bouleau pour  TF1, France 2 et France Inter. Réforme des retraites, emploi des jeunes, impôts… Quelles sont les annonces du président de la République? 

Emmanuel Macron affirme qu’il n’y aura pas d’augmentation des impôts. "On ne résout pas une crise comme celle-ci en augmentant les impôts", affirme-t-il. Credit: Liewig Christian-POOL/SIPA

Emmanuel Macron s’attend à un chômage massif dans les prochains mois. « Tous les instituts disent qu’il y aura entre 800 000 et 1 million de chômeurs de plus d’ici le printemps 2021 », explique-t-il lors de sa prise de parole à l’Élysée, face à Léa Salamé et Gilles Bouleau pour TF1, France 2 et France Inter, mardi 14 juillet à la mi-journée. Le chef de l’État avance ses priorités pour la relance économique et prévoit un plan d’« au moins 100 milliards d’euros ». 

Priorité à la jeunesse 

L’une des priorités d’Emmanuel Macron, c’est la jeunesse. « C’est à elle que nous avons demandé le plus », affirme le président. Pour favoriser l’emploi des jeunes, il veut mettre en place un « dispositif exceptionnel d’exonération des charges, jusqu’à 1,6 Smic » qui devrait durer un à deux ans. Seront concernés les jeunes salariés à « faibles qualifications ». « Nous allons créer 300 000 contrats d’insertion, on va accélérer le service civique, on en a 140 000 aujourd’hui, on va en créer 100 000 dans les six mois qui viennent », promet par ailleurs le chef de l’État. 

Au niveau de la fiscalité, Emmanuel Macron affirme qu’il n’y aura pas d’augmentation des impôts. « On ne résout pas une crise comme celle-ci en augmentant les impôts. Les gens ne consomment pas, le doute s’installe et le pays ne repart pas si on augmente les impôts », justifie-t-il. Dans le but d’éviter les licenciements, Emmanuel Macron annonce que l’activité partielle de longue durée va être appliquée, pour « soutenir l’activité, soutenir les salariés et se préparer à la suite ». 

« Il faudra faire une réforme des retraites » 

Au sujet de la réforme des retraites, le président de la République la juge nécessaire, mais elle n’est pas une priorité. « Je ne m’obstine pas à faire tout de suite la réforme des retraites. Elle ne peut pas se faire comme elle était emmanchée. Est-ce une bonne idée de l’abandonner totalement ? Je ne crois pas. Il faut la remettre en discussion », déclare-t-il. « La priorité de cet été et de la rentrée prochaine, c’est l’emploi. Il est évident, dans les années qui viennent, qu’il faudra faire une réforme des retraites », lance Emmanuel Macron. 

Sur le même thème

crise économique Impôt sur le revenu Réforme des retraites retraite vie pratique

Réactions et commentaires

Sur la même thématique