L’engagement actionnarial s’invite dans les AG des grandes entreprises

La saison des assemblées générales 2020 a été particulière : la question de l’engagement actionnarial s’est invitée dans les réunions, tenues à huis clos en raison de la crise sanitaire.

Les questions des actionnaires portaient principalement sur l’ESG en 2020. Crédit: iStock.

Les entreprises ont tenu leurs assemblées générales dans un contexte de pandémie mondiale. Les réunions se sont tenues à huis clos « dans une ambiance très particulière », note Novethic dans une étude sur l’engagement actionnarial, datée de juillet. La saison 2020, selon la filiale de la Caisse des Dépôts, « a mis en exergue les choix auxquels sont confrontées les entreprises : verser des dividendes ou obtenir des aides publiques (Sanofi, Total, Air Liquide), restaurer une trésorerie défaillante ou préserver des emplois ‘quoi qu’il en coûte’ (Renault, Air France, Airbus), remettre en cause un modèle économique pour l’adapter aux limites de la planète ou au changement climatique (Air France et les lignes intérieures) ».

L’engagement actionnarial « désigne le fait pour un investisseur de prendre position sur des enjeux environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) et d’exiger des entreprises visées qu’elles améliorent leurs pratiques dans la durée », précise Novethic. Dans son étude, l’expert en finance durable souligne que des victoires ont été remportées cette année lors des AG. « Les thématiques liées à la Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) ont fait partie des thèmes récurrents des AG. Près de 15% des présentations y ont été consacrés, 5% de plus que l’an dernier » détaille le rapport. Les questions des actionnaires portaient principalement sur l’ESG : « Près d’une question sur deux portait sur la pérennité des activités de l’entreprise en lien avec le changement climatique et l’Accord de Paris, l’impact sur la biodiversité ou les salaires décents dans la chaîne de sous-traitance », détaille encore Novethic. La question des dividendes n’a donc pas été centrale pour les actionnaires cette année.

Total doit accélérer sa transition énergétique

Novethic cite des exemples d’entreprises qui ont été encouragées par leurs actionnaires à prendre des décisions stratégiques sur les enjeux environnementaux. « Le groupe pétrolier Total a été poussé par ses actionnaires à accélérer sa transition énergétique », note l’expert de la finance durable. Le groupe H&M a adopté des résolutions pour plus de transparence, « sur les objectifs RSE de la rémunération des dirigeants pour une politique de salaires décents dans toute sa chaine de sous-traitance ».

A LIRE >>> Finance verte: vers une mobilisation de l’épargne pour financer la transition écologique?

Depuis 2019 et la loi PACTE, l’engagement actionnarial est installé en France : la loi a créé une nouvelle obligation, imposant aux sociétés de gestion, compagnies d’assurance ou encore aux fonds de retraite complémentaire, l’élaboration et la publication d’une politique d’engagement actionnarial. « En 2020, deux nouveaux dispositifs obligeant les investisseurs à rendre compte publiquement de leurs politiques d’engagement et de l’exercice de leurs droits de vote sont entrés en vigueur : la nouvelle directive européenne sur le droit des actionnaires et la loi Pacte en France », écrit Novethic.

>> Finance solidaire : un attrait record encore loin des autres produits d’épargne (s’ouvre dans un nouvel onglet) »>A LIRE >>> Finance solidaire : un attrait record encore loin des autres produits d’épargne

Plus d’engagement des investisseurs institutionnels

Depuis 2016, l’expert analyse les pratiques de reporting des 100 plus grands investisseurs institutionnels. « Près de la moitié du panel analysé par Novethic ne répond pas aux obligations de la loi PACTE sur l’engagement et n’explique pas pourquoi publiquement. Il s’agit des acteurs aux encours les plus faibles mais cela reste préoccupant sur le déploiement de la prise en compte des risques climatiques et de l’intégration ESG par les investisseurs institutionnels », écrivent les auteurs de l’étude. En revanche, « 23 institutions du panel qui se sont prêtées à l’exercice sont les plus importantes et représentent à elles seules plus de la moitié des encours ». Seules cinq d’entre elles avaient réalisé un rapport dédié au 9 juillet 2020.

Sur le même thème

Actions Entreprises ENVIRONNEMENT fonds durables Total

Réactions et commentaires

Sur la même thématique