Se connecter S’abonner

Les chèques-vacances baissent leurs commissions et se dématérialisent pour inciter à les utiliser

chèques-vacances
Photo illustration des cheques vacances.Une disposition legislative prevoit de soumettre a l impot et aux charges sociales; au-dela d une certaine franchise; les aides des comites d entreprise (CE) aux vacances ou activites culturelles et sportives; des salariŽs//ALLILIMAGES_10306119/Credit:ALLILI MOURAD/SIPA/1811061044

En janvier 2019, les chèques-vacances sont devenus un moyen de paiement bien moins intéressant pour les commerçants. La commission de l’Agence nationale pour les chèques-vacances (ANCV) a augmenté, passant de 1% à 2,5%. Ainsi, sur un chèque d’une valeur de 10 euros, le prélèvement de l’ANCV passait de 10 centimes à 25 centimes. Avec la crise du coronavirus, cela a compliqué la situation des commerçants, pour la plupart déjà très impactés.

Une nouvelle application : Chèque-Vacances Connect

Avant la rentrée, l’Agence nationale pour les chèques-vacances (ANCV) entreprend alors des actions pour redorer son blason auprès d’eux et les inciter à encaisser ce moyen de paiement, comme le raconte Le Parisien. Elle lance son application, Chèque-Vacances Connect qui permettra de régler à distance. Et selon le quotidien francilien, la commission sera abaissée pendant six mois à 1% au lieu de 2,5% « sous condition d’accepter le Chèque-Vacances Connect en paiement », selon le directeur commercial Christophe Boniface.

A LIRE >> Argent: Apple veut transformer ses téléphones en terminaux de paiement

Quatre millions de bénéficiaires

En effet, il est très difficile de payer en chèques-vacances cet été pour ses quatre millions de bénéficiaires. Les établissements préfèrent les réservations en ligne. Le quotidien francilien donne ainsi l’exemple du musée du Louvre, à Paris, où il faut réserver un créneau au paiement de sa visite. Pour régler en chèques-vacances, il faut donc se rendre sur place. Même chose du côté de Air France, qui dispose en ce moment de seulement huit agences ouvertes. La réservation est possible par téléphone, à condition de payer 5 euros pour une option qui donne trois jours au client pour se rendre dans une boutique et donner ses chèques.