Crise économique: le plan de relance dope le moral des Français

Le moral économique des Français se porte mieux. Il a progressé de neuf points en septembre grâce aux annonces du plan de relance.

Quelque 60% des Français veulent épargner davantage. Crédit: iStock.

Avec 68% de défiance, le moral économique des Français a connu des jours meilleurs. Mais, selon une étude Odoxa publiée jeudi 10 septembre, le nombre de Français plus confiants a augmenté de neuf points depuis juillet. Une évolution qui s’expliquerait par les annonces faites par le gouvernement dans le cadre du plan de relance. 

Cette amélioration, concernant les prévisions de croissance pour le pays, grimpe même à 11 points par rapport à la semaine dernière, chiffre l’institut de sondages. Et en matière de pouvoir d’achat des ménages, l’amélioration est de cinq points. Ces progressions font que, désormais, 25% des Français croient en l’évolution positive du pouvoir d’achat, et 30 % en la reprise de la croissance.

Dépenser moins, épargner plus

D’un point de vu personnel, les Français sont moins pessimistes. 43% sont optimistes lorsqu’ils pensent à leur situation économique personnelle et 62% quand ils évoquent leur emploi. Pourtant, s’ils sont plus nombreux à se dire rassurés, les Français sont 74% à expliquer qu’ils auraient préféré un plan de relance qui accorde plus de moyens aux ménages. Et 57% des sondés auraient apprécié que les entreprises profitent d’aides supplémentaires. Et, paradoxalement, tout cela en dépensant moins.

A LIRE >>> Economie: la baisse d’activité pèse sur le moral des entrepreneurs

Mais qui dit meilleur moral ne dit pas pour autant fin de l’incertitude. La preuve : 60% des Français comptent dépenser moins et épargner davantage, à l’image de ce qu’ils ont fait pendant le confinement. De ce fait, l’effet du plan de relance sur la croissance ne sera pas forcément évident. Les mesures visent, notamment, à maintenir la consommation.

Des baisses de TVA

Quand on les interroge sur les moyens pour relancer cette dernière, les Français sont 51% à proposer des baisses de TVA ciblées, des chèques-relance (24%) à dépenser dans des secteurs sinistrés comme la restauration, ou encore la création d’emplois aidés (17%).

Sur le même thème

Coronavirus crise économique Sondages

Réactions et commentaires

Sur la même thématique