Se connecter S’abonner

Insee : la confiance des ménages dans leur situation financière future progresse légèrement

L’indice de confiance des ménages quant au futur de leur situation financière gagne deux points et repasse au-dessus de sa moyenne de longue période.

famille retraite enfants immobilier
Crédit: iStock.

La confiance des ménages dans la situation économique se stabilise en septembre 2020 : l’indicateur est à 95, en dessous de sa moyenne de longue période, 100, indique l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) dans son bulletin d’informations rapides. Cependant, en ce qui concerne la confiance des ménages vis-à-vis de leur situation financière future, le solde d’opinion gagne deux points, repassant au-dessus de sa moyenne de longue période pour la première fois depuis le mois de février. Du côté de la confiance envers leur situation financière passée, le solde d’opinions perd un point, tout en étant au-dessus de sa moyenne de longue période, note encore l’Insee.

Par ailleurs, pour le cinquième mois consécutif, la part des ménages qui estiment qu’il est opportun d’épargner est en hausse et le solde d’opinions augmente de neuf points. Concernant les capacités d’épargne future, le solde augmente un peu et gagne un point, ainsi que pour leurs capacités d’épargne actuelle.

L’indice de confiance dans le niveau de vie futur augmente

L’Insee publie aussi l’indice de niveau de vie futur et en septembre, il augmente de cinq points, même s’il reste en-dessous de sa moyenne de longue durée. Au cours des douze derniers mois, la part des ménages qui considèrent que le niveau de vie en France s’est arrangé diminue et le solde perd deux points, en-dessous de sa moyenne de longue période. Les ménages craignent aussi l’évolution du chômage : leur solde d’opinion est en légère hausse et gagne un point, au-dessus de sa moyenne de longue période.

A LIRE >>> Économie: la confiance des ménages reste stable mais faible

Enfin, concernant les prix, ils sont moins nombreux à considérer qu’ils ont augmenté : le solde perd dix points en septembre, très en deçà de sa moyenne de longue période. Idem pour les ménages qui pensent que les prix vont augmenter au cours des douze prochains mois : ils sont moins nombreux en septembre qu’en août, puisque l’indice correspondant perd six points.