Se connecter S’abonner

En 2019, moins de la moitié des inscrits à Pôle emploi ont touché une indemnisation

2,6 millions de personnes ont été indemnisées par l’assurance chômage à la mi-2019, soit moins de la moitié des inscrits à Pôle Emploi.

Dans un contexte marqué par la concertation sur la réforme controversée de l’assurance chômage, l’Unédic publie une étude vendredi 9 octobre sur le nombre de personnes indemnisées au 30 juin 2019. Il en ressort que moins de la moitié des chômeurs inscrits à Pôle emploi ont touché une indemnisation, soit 2,6 millions de personnes. A la mi-juin l’an dernier, 6,4 millions de personnes étaient inscrites à Pôle emploi, et parmi les indemnisés soit 40,6% (2,6 millions), 32% avaient travaillé dans le mois. 

Le régime qui gère l’assurance chômage a établi que plus de la moitié, soit 55% des allocataires, avaient été indemnisés à la suite d’une rupture de contrat. Dans les détails, 32% d’entre eux avaient été licenciés, 20% avaient bénéficié d’une rupture conventionnelle et 3% avaient démissionné. Le reste, soit 45%, avait été indemnisé après un CDD ou un contrat d’intérim arrivé à son terme. Selon le principe du rechargement des droits, les allocataires avaient touché une pension à la suite d’une précédente période d’indemnisation prolongée car ils avaient travaillé. La grande majorité des personnes indemnisées, soit 64%, comptaient dans leur parcours professionnel au moins un contrat long, soit un CDI ou un CDD de plus d’un an. A contrario, 9% d’entre eux avaient un parcours professionnel de contrats courts, soit aucun contrat n’ayant dépassé quatre mois au cours des deux années avant l’ouverture de droits au chômage.

A LIRE >>> Coronavirus: 88 jours de travail suffisent pour bénéficier du chômage

910 euros en moyenne

Par ailleurs, si le montant de l’allocation était de 910 euros en moyenne par mois par allocataire en juin 2019, ceux qui n’avaient pas travaillé dans le mois percevaient 1 040 euros en moyenne et ceux qui avaient travaillé percevaient 610 euros pour un total de 1 290 euros en ajoutant leur salaire. Enfin, l’étude de l’Unédic révèle que les femmes sont plus nombreuses parmi les allocataires, soit 52% en moyenne à la mi-2019, contre 32% en 2014.