Se connecter S’abonner

Reconfinement : les droits au chômage sont prolongés

Le gouvernement fait un geste envers les demandeurs d’emploi, en prolongeant l’indemnisation de ceux qui arrivent en fin de droits, en raison du reconfinement.

chômage
Crédit : iStock.

C’est un nouveau coup de pouce à l’égard des plus précaires. Le gouvernement autorise la prolongation de l’indemnisation des chômeurs qui verront leurs droits s’arrêter pendant le deuxième confinement. L’annonce a été faite jeudi 12 novembre par le Premier ministre Jean Castex lors d’une conférence de presse sur la lutte contre la Covid-19. Le gouvernement avait déjà reporté ce délai lors du premier confinement, en mars, avril et mai derniers. Cette mesure exceptionnelle concernerait 65 000 chômeurs selon la moyenne du nombre de fins de droits en 2019, et si le confinement ne se limite qu’à un mois.

Au moins 200 000 chômeurs auraient bénéficié de cette prolongation, selon l’Unédic, hors intermittents. Le coût cumulé est de 500 millions d’euros pour l’organisme. Par effet de rattrapage, il y a eu un pic des bascules vers l’allocation de solidarité spécifique (ASS) en juin, expliquent Les Echos. Autre geste du gouvernement : les demandeurs d’emploi disposeront d’un délai supplémentaire pour s’inscrire à Pôle Emploi, selon Capital. Une indication de la ministre du Travail Elisabeth Borne. La période servant de référence pour l’ouverture de droits serait allongée et la durée du confinement ajoutée à la période de référence de 28 mois.

9% de la population active au chômage

Les syndicats se sont réunis jeudi 12 novembre au ministère du Travail pour évoquer la réforme de l’assurance chômage. L’entrée en vigueur de certaines mesures a été repoussée du 1er janvier au 1er avril 2021 par le Premier ministre Jean Castex. Le nombre de chômeurs a atteint 9% de la population active au troisième trimestre, soit 2,7 millions de personnes. Une hausse de 628 000 personnes, d’une « ampleur inédite » selon l’Insee.