Se connecter S’abonner

Complémentaires santé : les tarifs devraient augmenter de 2% en 2021

Les assurances santé devraient encore augmenter leurs tarifs l’an prochain, de l’ordre de 2% selon Hyperassur, avec des fortes disparités.

Aides sociales CAF Caisse allocations familiales prime d'activité RSA

Les complémentaires santé vont certainement continuer d’augmenter leurs tarifs en 2021. Le constat est dressé par le comparateur Hyperassur, qui a compilé les premières indexations tarifaires pour l’an prochain. Ainsi, l’augmentation moyenne serait de 2%, mais les écarts seraient importants d’un acteur à l’autre. Certains assureurs devraient maintenir les prix de 2020 « à profil et garanties similaires » : une personne qui souscrit un nouveau contrat bénéficiera du même tarif qu’un nouveau contrat souscrit en 2020. D’autres anticiperaient la hausse des coûts en augmentant les tarifs à la souscription, en raison des incertitudes liées à la crise sanitaire. En revanche, la hausse annuelle des tarifs des contrats en cours devrait être plus marquée que les années précédentes, selon Hyperassur, qui compare les offres d’une vingtaine de mutuelles, de compagnies d’assurance et de courtiers.

Les complémentaires prennent aussi en compte la résiliation infra-annuelle, qui entre en vigueur le 1er décembre 2020, et « représente une opportunité supplémentaire de capter de nouveaux clients », analyse le directeur général du comaparateur. « En maintenant des prix stables, les assureurs investissent pour attirer de futurs adhérents qui verraient leurs cotisations augmenter », poursuit Julien Fillaud. La résiliation infra-annuelle permet à l’assuré de résilier son contrat à tout moment après un an d’engagement, sans frais. Des précisions sur les modalités de cette résiliation sont attendues par les professionnels.

La concurrence n’a jamais été aussi forte

D’autres facteurs pèsent sur les tarifs des assurances santé. Il y a la « taxe Covid », c’est-à-dire la contribution exceptionnelle pour les complémentaires en soutien à l’assurance maladie et évaluée à 1,5 milliard d’euros. La réforme 100% Santé influe aussi sur les primes 2021, avec la suppression du reste à charge, qui engendre un surcoût pour les complémentaires, qui le répercutent sur les primes des assurés. Plus généralement, l’augmentation des dépenses de santé pousse les assureurs à ajuster leurs tarifs. Enfin, l’âge de l’assuré est aussi un facteur de changement de tarifs et influe sur le montant de la cotisation. Toutefois, il y a un point positif pour le consommateur : la concurrence. De nouveaux acteurs sur le marché et la résiliation infra-annuelle permettent de dynamiser le marché, également boosté par l’essor du digital et des comparateurs. « La concurrence n’aura peut-être jamais été aussi forte et permettra de limiter cette hausse », conclut Hyperassur.