Se connecter S’abonner

Nouvelle version du fonds de solidarité pour les entreprises qui resteront fermées

Le président de la République, Emmanuel Macron, a annoncé mardi 24 novembre que certaines entreprises comme les restaurants et les salles de sport resteront fermées jusqu’au 20 janvier. De nouvelles aides sont prévues.

Une nouvelle aide a été annoncée par l’exécutif pour les entreprises fermées. En effet, Emmanuel Macron a précisé mardi 24 novembre les modalités de sortie du confinement, en plusieurs étapes. Pour les entreprises qui resteront fermées administrativement jusqu’au 20 janvier, le président de la République a évoqué une nouvelle version du fonds de solidarité. Il sera ouvert à toutes les entreprises, quelle que soit leur taille. De plus, les restaurants, les bars, les discothèques ou encore les salles de sport, qui ne pourront rouvrir tout de suite, verront les dispositifs d’aides prolongés. Au programme : exonération de charges sociales, prêts garantis par l’Etat, chômage partiel et allègement des loyers.

Le chef de l’Etat a également annoncé une autre formule d’aides. « Les établissements qui resteront fermés administrativement se verront verser, quelle que soit leur taille, 20% de leur chiffre d’affaires de l’année 2019 », a détaillé Emmanuel Macron. Il a précisé que ces derniers pourront choisir cette option si elle est « préférable pour eux aux 10.000 euros du Fonds de solidarité », déjà en place. Cette nouvelle mesure devrait coûter 1,6 milliard d’euros. Selon Bercy, cette option d’indemnisation du chiffre d’affaires est plafonnée à « 100 000 euros d’aides par mois » et cette mesure concernera « 200 000 entreprises ».

Dispositif similaire pour les secteurs non fermés qui souffrent de la crise

Le ministère de l’Economie, des Finances et de la Relance travaillerait sur « un dispositif similaire pour les secteurs non fermés mais qui continuent de souffrir de la crise », rapportent Les Echos. Dans les prochains jours, il devrait aussi ajuster ses crédits consacrés au chômage partiel l’an prochain. La prévision de déficit pour 2021, qui s’établissait à -6,7% en septembre, devrait être revue dans les prochains jours selon le quotidien.