Se connecter S’abonner

Coronavirus : les aides d’urgence aux jeunes vont doubler

Lors de la conférence de presse destinée a présenter les nouvelles mesures du gouvernement pour faire face à la crise du coronavirus, Jean Castex a listé des mesures destinées aux jeunes et notamment aux étudiants.

aide
Crédit : iStock.

Décrits comme les « premières victimes de la crise » sanitaire et économique du coronavirus, les jeunes vont bénéficier de nouvelles aides du Gouvernement. Le Premier ministre a fait un point lors de sa conférence de presse du jeudi 26 novembre. Il a ainsi évoqué la création de jobs étudiants et le doublement de la garantie jeune, afin d’aider ceux qui rencontrent le plus de difficultés à se nourrir et à se loger.

« Nous allons doubler le budget alloué aux Crous pour verser des aides financières d’urgence pour des étudiants en situation de précarité, a affirmé Jean Castex. Ces aides aideront ainsi 45 000 jeunes supplémentaires à se loger et à se nourrir. » Avant de chiffrer à « 56 millions d’euros sur les prochains mois » le coût total de cette mesure pour le Gouvernement.

200 000 jeunes bénéficiaires 

Celui-ci entend, en fait, doubler dès « l’année prochaine, le nombre de bénéficiaires de la garantie jeune, par rapport à ce qui était prévu en 2020 », a précisé le Premier ministre. Ainsi, quelque 200 000 jeunes pourront bénéficier de ce dispositif au lieu de 100 000, « dont des jeunes très exclus »

En amont, Jean Castex avait annoncé la création de 20 000 jobs étudiants, afin de « venir en soutien des étudiants décrocheurs ». « La raréfaction des petits boulots accroît le risque de précarité pour les étudiants », a-t-il rappelé.

Un dispositif pour les jeunes diplômés

Parallèlement aux coups de pouce destinés aux étudiants, le Gouvernement a fait le point sur la mise en œuvre d’un « dispositif spécifique » afin d’accompagner les jeunes diplômés via l’Apec ou Pôle emploi. Il se doublera d’une allocation financière, en fonction des besoins du jeune.

Ce soutien financier pourra atteindre « jusqu’à 500 euros par mois », a chiffré Elisabeth Borne, ministre du Travail. Pour en bénéficier, les jeunes concernés devront se rendre directement à l’Apec ou Pôle emploi.