Se connecter S’abonner

Coronavirus : les droits au chômage prolongés jusqu’au 31 janvier

Les demandeurs d’emploi qui arrivent en fin de droits pourront toucher le chômage jusqu’au 31 janvier. 

allocations
Crédit: Frederic DIDES/SIPA

Le chômage est prolongé jusqu’au 31 janvier, y compris en cas de fin de droits pour aider les demandeurs d’emploi dans le contexte de la crise sanitaire. Cela concerne les personnes qui n’ont pas retrouvé d’activité et qui arrivent en fin de droits aux allocations entre le 30 octobre 2020 et le 31 janvier 2021. Les versements seront prolongés jusqu’à cette date, après la publication d’un arrêté au Journal officiel le 12 décembre, modifié le 23 décembre.

Un mois supplémentaire

À la mi-décembre, le gouvernement avait indiqué la date du 31 décembre 2020 pour la prolongation du chômage. Finalement, un mois de plus a été ajouté. La mesure concerne l’allocation de retour à l’emploi (ARE), l’allocation de solidarité spécifique (ASS) et l’allocation d’assurance à la charge des employeurs publics. Pour toucher ces versements, il n’y a rien à faire, la prolongation se fait de manière automatique. Il suffit de continuer à s’actualiser chaque mois auprès de Pôle emploi.

Les nouveaux droits reportés

La durée de cette mesure « est égale au nombre de jours calendaires compris entre la date d’épuisement des droits et le 31 janvier 2021, desquels sont déduits les jours non indemnisables au titre de cette période », précise Service-public.fr. Les jours non indemnisables sont ceux où la personne demandeuse d’emploi aurait travaillé par exemple, ou aurait été prise en charge par la Sécurité sociale. Les nouveaux droits acquis pendant la période, en cas de jours travaillés, seront « intégralement reportés après le 31 janvier 2021 ».