Se connecter S’abonner

Etrennes : quelques règles pour savoir combien donner et à qui

Si les pompiers, éboueurs et facteurs ne passeront pas cette année, en raison de la crise sanitaire, il est toujours possible de donner des étrennes. Les explications détaillées.

Crédit: iStock.

Cinq, huit, dix euros… Si le montant du petit billet ou de la pièce glissée pour les fêtes de fin d’année varie, les étrennes restent une tradition en France. Les éboueurs, les pompiers et les facteurs passent d’habitude vendre leur calendrier, mais cette année, en raison de la pandémie de Covid-19, ils n’ont pas pu faire de porte à porte. Cependant, le gardien d’immeuble ou le concierge peut tout à fait recevoir une enveloppe, autour de Noël ou du 1er janvier. L’usage est de donner entre 5 et 10% du montant du loyer mensuel, selon BFM TV, soit entre 30 et 70 euros pour les locataires payant un loyer moyen de 670 euros, selon SeLoger. Pour RTL, le montant doit être de 50 euros environ pour le concierge, l’agent de ménage ou encore la nounou. Pour les autres agents, les étrennes atteignent entre cinq et dix euros.

Le gardien ou concierge effectue plusieurs taches et propose différents services, comme l’information des visiteurs, la réception du courrier, voire la distribution dans les boîtes. Pourtant, il n’est plus obligé de réceptionner les colis et les lettres recommandés depuis 2017. Le gardien supervise l’entretien de la résidence, des parties communes, la sortie des poubelles ou encore la maintenance du chauffage. Parmi ses missions également, l’enregistrement des réclamations pour les communiquer au syndic ou aux copropriétaires. Les étrennes peuvent ainsi représenter un treizième mois pour le salarié de la copropriété et l’enveloppe est très variable d’une copropriété à l’autre. Certains ne donnent rien, d’autres donnent 1.000 euros, précise le directeur de Syneval, Jean-François Eon, à BFM TV. Toutefois, la moyenne est « entre 50 et 200 euros par résident, sachant que cette coutume s’amenuise avec le temps avec la disparition de l’argent liquide et l’arrivée de nouveaux propriétaires ou locataires plus jeunes et peu sensibles à cette coutume », précise le professionnel.

Seuls les dons aux pompiers peuvent être déductibles

Comme les étrennes sont données en argent liquide, elles ne peuvent être déduites des impôts pour le donateur. Le seul don de nouvelle année qui peut être déductible est celui fait aux pompiers, soit 66% de la somme versée. Il est possible d’effectuer ce don en ligne et de commander le calendrier, puisque les pompiers ne passent pas à domicile.