Se connecter S’abonner

Consommation : Go voyages-Opodo est le professionnel concerné par le plus de plaintes en 2020

Comme tous les ans, les « cactus de la conso » ont été décernés par le magazine 60 Millions de consommateurs, récompensant les entreprises qui ont recueilli le plus de plaintes.

consommation
Introduite dans le droit français par la loi Hamon sur la consommation le 1er octobre 2014, les actions de groupe sont une version très encadrée des fameuses « class action » à l’américaine. Copyright: iStock.

Les courriers des consommateurs ont encore cette année afflué en masse dans la boîte aux lettres de 60 Millions de consommateurs. Le magazine spécialisé a décerné ses « cactus de la conso » : Go voyages-Opodo reçoit le cactus d’or en 2020. En effet, le voyagiste, qui fait partie du groupe eDreams Odigeo, « a laissé d’innombrables clients sur le carreau suite à l’épidémie », écrit le magazine spécialisé. Ainsi, des centaines de consommateurs se sont plaints chaque semaine de ne pouvoir récupérer l’argent de voyages annulés. Selon 60 Millions de consommateurs, le voyagiste a traité plus de deux millions de dossiers depuis le début de la crise, mais il en reste beaucoup à solder et « certains clients attendent des sommes parfois considérables ».

Le groupe eDreams Odigeo a fait voyager 18 millions de personnes en 2019, précise encore le magazine. Comme excuse, il invoquerait les retards de remboursement de la part des compagnies aériennes et de devoir effectuer de nombreuses démarches pour récupérer l’argent des voyageurs. « Et comme il vend des billets d’avion qui combinent souvent plusieurs vols, il réclame des remboursements auprès de différents transporteurs : certains arrivent, d’autres pas… Un infernal capharnaüm », souligne 60 Millions de consommateurs. Le spécialiste précise que l’acteur du tourisme a tardé à renforcer ses équipes du service client, ce qui a empêché les consommateurs de les joindre.

Leetchi reçoit le cactus du bug de l’année

Autre cactus décerné par le magazine, celui des « abus de l’année », octroyé à Eni, fournisseur de gaz et d’électricité. Le médiateur national de l’énergie a reçu de nombreuses plaintes pour des erreurs sur les factures, des trop-perçus non remboursés ou encore des prélèvements indus et des difficultés de résiliation des contrats. La répression des fraudes a même infligé 315.000 euros d’amende à Eni pour des démarchages abusifs. Dans la catégorie « bug de l’année », c’est Leetchi qui remporte le prix. Des créateurs de cagnottes lors du confinement et du déconfinement n’ont pas pu récupérer l’argent récolté. Souvent, il s’agissait de cagnottes créées pour aider les victimes de la pandémie, souligne 60 Millions de consommateurs.