Se connecter S’abonner

Mutuelles : près de 30% des seniors sont prêts à changer de prestataire

Plus d’un mois après la possibilité de changer à tout moment de complémentaire santé, près de 30% des seniors se disent prêts à passer le cap, selon un sondage.

complémentaires santé
Crédit: iStock.

Il est désormais possible de changer de mutuelle à tout moment et sans frais, et ce, depuis le 1er décembre 2020. Le décret, publié le 24 novembre dernier, concerne les particuliers et les entreprises et les complémentaires santé souscrites auprès de mutuelles, mais aussi auprès des compagnies d’assurance et des institutions de prévoyance. Selon un sondage du comparateur Magnolia.fr avec Poll&Roll, publié le 14 janvier 2021, « un peu moins de 30% des sondés seraient prêts à passer le cap ». Les seniors sont encore frileux, puisque 43% se disent peu intéressés, 30% pas du tout intéressés et seulement 7% très intéressés. Le décret permet pourtant aux retraités et aux travailleurs non-salariés de stopper un contrat auprès d’une mutuelle « mal adaptée à leur situation », précise Magnolia.fr. Plus de 18 millions de personnes seraient concernées, pour une économie d’1,2 milliard d’euros, selon l’UFC-Que Choisir.

Selon ce sondage réalisé en décembre 2020, 53% des seniors connaissent le prix de leurs cotisations mensuelles, et 72% sont au courant du niveau des garanties offertes par leur complémentaire santé. Pour 64% d’entre eux, changer de contrat signifierait bénéficier d’un meilleur niveau de garanties. Pour 42%, la baisse du coût des cotisations est un facteur important. « Le niveau de couverture est plus important que le coût », précise Magnolia.fr. Mais la majorité des personnes interrogées, soit 73%, se dit satisfaite du contrat actuel. Parmi les freins évoqués au changement, « seulement 30% des seniors évoquent (…) l’appréhension de se faire avoir par une nouvelle mutuelle, dont le niveau de remboursement serait moindre, ou la compréhension du niveau de couverture complexe », indique le communiqué.

Contrats souscrits depuis plus d’un an

Pour changer de mutuelle, il faut attendre que la souscription ait plus d’un an. C’est le nouvel organisme qui résilie le contrat. Concernant les mutuelles payées par les entreprises, ce sont les employeurs qui doivent s’occuper du changement. Par ailleurs, la réforme a pour effet de contraindre les assureurs à proposer des contrats plus lisibles, et à être plus transparents quant au pourcentage de la cotisation reversé pour la prise en charge des soins de l’assuré (taux de réversion ou de redistribution).