Se connecter S’abonner

La crise sanitaire a fait exploser la demande de travaux de rénovation

Le télétravail et les confinements successifs ont joué sur la demande de travaux de rénovation. La progression du secteur devrait perdurer jusqu’en 2023, selon Saint-Gobain.

rénovation énergétique
Crédit : iStock.

C’est l’une des conséquences inattendues de la crise sanitaire : la pandémie a fait exploser la demande de travaux de rénovation. D’après l’entreprise spécialisée dans la rénovation Saint-Gobain, interrogée par Les Échos, le premier confinement de mars a marqué le début d’une nouvelle dynamique pour le secteur, qui s’est encore accélérée en décembre. 

Le trafic sur le site lamaisonsaintgobain.fr, dédié aux conseils et les devis de rénovations, « a quasiment doublé entre 2019 et avril 2020 à 8 millions de visites et approche des 12 millions depuis décembre », explique au journal le président de Saint-Gobain Distribution Bâtiment France, Patrice Richard. Une tendance qui s’est poursuivie en janvier. « L’activité de nos 330 000 clients artisans a progressé de 5 % à 10 % », ajoute le dirigeant.  

D’après lui, cette tendance devrait perdurer. « Vu l’écart entre la demande et la capacité des artisans à y répondre, et le caractère pérenne de certains changements comme le télétravail, nous pensons que la croissance des travaux est durable, elle se poursuivra au moins jusqu’en 2023 », a ainsi déclaré le patron de Saint-Gobain Distribution Bâtiment France. Cette forte demande est visible partout en France sauf à « Paris intra-muros, où les travaux de rénovation baissent ». 

Rénovation énergétique  

La crise sanitaire semble avoir incité les Français à se tourner en priorité vers la rénovation énergétique de leur logement. « Les travaux de confort thermique sont passés de 31% à 36% du total des demandes sur La maison Saint-Gobain entre fin 2019 et fin 2020 », explique Patrice Richard. « Le rebond du deuxième trimestre a été plus marqué pour la rénovation énergétique que pour les travaux classiques. Le mouvement s’est amplifié depuis le quatrième trimestre pour les pompes à chaleur et ça ne retombe pas », a également confirmé aux Échos Eric Plantive, directeur général de la plateforme de travaux en lignes IZI by EDF (ex-HelloCasa). 

Plus globalement, en 2020, « le confort thermique, les extensions de logement, la salle de bains et le jardin (clôture, terrasse…) » représentent aujourd’hui « 75 % du total des demandes sur la maison Saint-Gobain », contre 60% auparavant. Les vérandas ont aussi connu un pic inhabituel au dernier trimestre 2020.