Se connecter S’abonner

Plus de la moitié des cadres s’estiment mal rémunérés

Un sondage mené par Cadremploi révèle que 57% des cadres ne sont pas satisfaits de leur salaire. Une proportion presque quasi-similaire (58%) prévoit ou a déjà demandé une augmentation.

intéressement
Crédit: iStock.

D’après un sondage mené par Cadremploi, publié mardi 26 janvier, 57% des cadres estiment ne pas être rémunérés à leur juste valeur. Et parmi eux, ils sont 17% à considérer ne pas du tout l’être. Seuls 14% des cadres interrogés se disent « totalement » satisfaits de leur salaire.  Les actifs sondés expliquent leur insatisfaction par un manque de reconnaissance. Et pour cause, près de deux tiers des personnes interrogées (63%) jugent que leur investissement dans leur entreprise est supérieur à leur salaire. De plus, près de la moitié des cadres (47%) pensent que leur rémunération se situe en dessous du marché. Enfin, pour 41% des répondants, le niveau de responsabilité n’est pas assez pris en compte dans le salaire.

Cette insatisfaction semble être exacerbée par le contexte. En effet, 70% des cadres estiment avoir atteint leurs objectifs malgré un contexte difficile. Ils sont, de plus, 48% à considérer avoir pris des « initiatives profitables à l’entreprise ». En conséquence, 39% des cadres attendent d’être récompensés pour avoir pris de nouvelles responsabilités en 2020.  

Près de 60% de demandes d’augmentation 

Le contexte ne décourage pas les demandes d’augmentation. En effet, 58% des cadres ont demandé une augmentation ou prévoient de le faire. Parmi eux, 55% ne comprendraient pas un refus d’augmentation. « Cela me montre une possible perte de lucidité et de réalisme pour certains d’entre eux. Ces derniers doivent accepter que la période soit difficile. Ils doivent avoir conscience que leurs employeurs souffrent et faire preuve de résilience. Je leur conseille plutôt d’en profiter pour négocier de nouveaux projets, ceux de 2022 », suggère Alexandre Tamagnaud, dirigeant du cabinet de recrutement Groupe Fed. 

Malgré ces souhaits, nombreux sont les cadres à ne pas se faire d’illusions. Parmi ceux qui ont osé ou comptent demander une augmentation, seuls 15% l’ont déjà obtenu ou pensent l’obtenir et 45% ont essuyé un refus ou s’y attendent.  

* questionnaire administré en ligne du 13 au 15 Janvier 2021 – 1015 répondants.