Se connecter S’abonner

Économie : l’activité française 5% en dessous de son niveau, malgré le Covid-19 

L’activité française s’est stabilisée en janvier à 5% en dessous de son niveau d’avant-crise. L’Insee juge atteignable une croissance de 6% du produit intérieur brut en 2021.
croissance
Crédit : iStock.

Malgré la pandémie de Covid-19, en janvier, l’activité française s’est stabilisée à 5% en dessous de la valeur d’avant la crise sanitaire. Elle se situe en dessous de son niveau , « malgré la poursuite et le renforcement du couvre-feu« , d’après une note publiée par la Banque de France, mardi 9 février. L’activité est restée « globalement stable » par rapport au mois de décembre qui avait été caractérisé par un fort rebond de la consommation, au lendemain du deuxième confinement et avant les fêtes de fin d’année. 

5% de croissance en 2021

Au mois de février, l’activité resterait toujours à 5% en dessous du niveau d’avant-crise, estime la note de conjoncture. Si la tendance devait se maintenir en mars, cela signifierait une croissance nulle au premier trimestre. « Mais nous l’avons constaté l’été dernier puis en décembre : dès que des restrictions ont été levées, le retour des consommateurs et de leur confiance a été spectaculaire« , assure François Villeroy de Galhau, le gouverneur de la Banque de France, dans un entretien aux journaux du groupe Ebra. Il a confirmé une prévision de croissance de 5% pour 2021, la qualifiant de « robuste et plutôt prudente« . La semaine dernière, l’Insee avait jugé que l’objectif du gouvernement d’une croissance de 6% du produit brut français en 2021 restait atteignable malgré un début d’année difficile. 

« Forte hétérogénéité entre secteurs »

Dans les services, l’activité fait apparaître une « forte hétérogénéité entre secteurs« . L’hôtellerie et la restauration connaissent un faible niveau d’activité en raison des restrictions sanitaires mises en place pour lutter contre le Covid-19. À l’inverse, « les services aux entreprises sont bien orientés, notamment la publicité et le conseil de gestion, de même que la location de matériels et d’automobiles« . Dans le bâtiment, « l’activité est stable dans l’ensemble en janvier et reste proche de son niveau d’avant-crise« , toujours selon la banque centrale.