Se connecter S’abonner

Étudiants : à son tour, Casino leur propose un coup de pouce

Certains étudiants se retrouvent dans une situation précaire en raison de la crise sanitaire. Après Intermarché la semaine dernière, le groupe Casino aurait décidé de lancer des offres pour les plus fragiles.

Supermarché caisse casino cash-back
Crédit: iStock.

La crise sanitaire a un impact social indéniable. De nombreux jeunes, notamment étudiants, se retrouvent dans une situation très précaire, au point de solliciter les associations d’aide alimentaire. Les enseignes ont lancé des opérations commerciales pour aider les plus précaires : le groupe Intermarché avait annoncé donner des bons de dix euros aux étudiants, pour 20 euros d’achats, jusqu’au 8 février. Cette fois-ci, c’est Casino qui décide de les aider, selon Le Parisien. Le distributeur leur octroie jusqu’au 30 juin 10% de réduction sur tous les produits estampillés Casino, soit 10 000 références, et dans tous les magasins du groupe (Géant, supérettes et supermarchés). Pour en bénéficier, il faut présenter sa carte d’étudiant et télécharger l’application de fidélité Casino Max, précise encore le quotidien.

De plus, à partir de ce mercredi 10 février, les clients peuvent faire des dons, lors de leur passage en caisse, de deux, cinq ou dix euros, correspondant à un, trois ou six repas complets. Ces dons seront ensuite remis aux banques alimentaires à destination des jeunes. L’opération dure jusqu’au 14 février. Des paniers repas peuvent aussi être achetés, d’une valeur de cinq euros. Autre initiative à venir de la part d’une enseigne : les magasins Leclerc proposeront des paniers repas à moins de deux euros à l’intention des étudiants, fin février, selon Le Parisien.

Initiatives locales

Outre les étudiants, les soignants et les producteurs locaux ont fait l’objet d’opérations spéciales pour les soutenir. Cependant, ces groupes souhaitent aussi recruter de nouveaux clients en proposant des offres pour les aider. Des initiatives locales sont aussi menées par Carrefour, à Chambourcy par exemple, dans les Yvelines, où des produits sont distribués aux étudiants via l’association Cop’1, souligne encore Le Parisien. Le Super U de Lyon 6 offre aussi des paniers à des jeunes précaires, racontent nos confrères du quotidien.