Se connecter S’abonner

Diagnostic de performance énergétique : ce qui change au 1er juillet

La ministre déléguée chargée du Logement, Emmanuelle Wargon, a détaillé auprès du Parisien, les éléments nouveaux qui concerneront le DPE dès le 1er juillet 2021.
passoires thermiques
iStock

Le diagnostic de performance énergétique (DPE) se réinvente cette année. Lancé il y a quinze ans, cet indice de la consommation d’énergie d’un logement va évoluer dès le 1er juillet. « Nous souhaitions améliorer encore sa portée », justifie la ministre déléguée chargée du Logement, Emmanuelle Wargon, dans un entretien au Parisien, lundi 15 février.

Possibilité de demander une compensation

L’information était connue : le DPE va devenir opposable. C’est-à-dire que le propriétaire qui le présente à un locataire ou à un acheteur engage sa responsabilité. De son côté, le locataire ou l’acheteur peut refaire un diagnostic s’il a un doute sur la performance énergétique du logement. Si les consommations ne correspondent pas à ce qui était indiqué sur l’étiquette, il peut alors se retourner contre le propriétaire ou le vendeur. L’acheteur ou le locataire pourra ainsi demander une compensation ou faire appel à la justice, précise la ministre.

Deux nouvelles informations sur l’étiquette

Le DPE va, par ailleurs, changer d’allure et intégrer deux nouvelles informations. A côté de la performance énergétique, classé de A à G en fonction de la consommation de kWh par mètre carré et par an, on trouvera bientôt les émissions de gaz à effet de serre. Celles-ci seront classées également de A à G, en fonction de la consommation de CO2 par mètre carré et par an, « avec leur traduction en kilomètres parcourus par une voiture pour émettre le même niveau », ajoute Emmanuelle Wargon.

Il y aura également une estimation du montant des factures d’énergie, présentée avec une fourchette de prix. « De quoi permettre à l’acquéreur ou au locataire de mieux anticiper son futur budget. Mais également de comparer par la suite ses consommations réelles avec les estimations fournies par le DPE », détaille la ministre.