Se connecter S’abonner

Travailleurs précaires : l’aide de 900 euros prolongée pendant trois mois

L’aide exceptionnelle aux travailleurs touchés par la crise sera versée jusqu’au mois de juin, a annoncé la ministre du Travail, lundi 15 février.

Crédit: iStock.

La nouvelle devrait rassurer les Français les plus démunis. L’aide aux travailleurs précaires ne va pas disparaître tout de suite. « Compte tenu des incertitudes liées à l’évolution de la situation sanitaire et des difficultés actuelles du marché du travail, j’ai souhaité que cette aide soit prolongée jusqu’à l’été pour protéger les travailleurs précaires », précise Élisabeth Borne dans un communiqué, publié lundi 15 février. La ministre du Travail étend ainsi jusqu’en mai l’aide exceptionnelle dédiée aux travailleurs précaires, qui ont moins travaillé du fait de la crise sanitaire. 

138 jours de travail en 2019 

Cette aide s’adresse aux personnes qui ont travaillé au minimum 138 jours en 2019, en CDD ou en intérim qui n’ont pas eu assez de jours de travail en 2020 pour recharger leurs droits au chômage. Elle peut atteindre jusqu’à 900 euros mensuels et est versée automatiquement à la fin du mois, par Pôle emploi. 

Plus de 400 000 travailleurs ont déjà reçu l’aide pour les mois de novembre et décembre. Les Français concernés, qui remplissent les critères détaillés par le décret publié fin décembre 2020 pourront donc recevoir jusqu’à 900 euros pour les mois de mars, avril et mai. Initialement, l’aide devait s’arrêter en février. 

Un milliard d’euros de budget 

« En moyenne, c’est 400 euros par mois, c’est notamment plus de 160.000 jeunes. C’est important de les accompagner jusqu’à l’été avec cette aide exceptionnelle », a déclaré Élisabeth Borne auprès de RTL. L’État consacre un milliard d’euros à ce dispositif. 100 000 personnes ont été contactées par Pôle emploi pour potentiellement recevoir l’aide après l’envoi de documents complémentaires, ce qui reviendrait à 500 000 bénéficiaires.