Se connecter S’abonner

Consommation : les Français réclament plus d’information pour acheter de manière plus responsable

Les Français estiment manquer d’informations pour consommer de manière plus responsable, qu’il s’agisse de produits alimentaires ou non.

consommation
Crédit photo : Istock

La conscience verte se développe, mais il est parfois difficile de la concrétiser faute d’information. C’est, en tout cas, ce qu’il ressort d’un sondage Opinion Way réalisé pour le compte de la start-up Kisaco, qui vise à favoriser la transition écologique et l’économie circulaire. Publiée jeudi 18 février, elle met l’accent sur la volonté des Français d’être mieux informés de manière globale. Et pas uniquement en matière d’achat de produits alimentaires. Par exemple, 54% des sondés aimeraient en savoir plus sur l’origine des produits alimentaires et 63% sur les produits non alimentaires. Cette part grimpe à respectivement 65% et 75% lorsqu’il s’agit de l’impact sur la santé. Les Français sont encore plus demandeurs d’information en matière de bénéfice pour l’économie locale, l’impact environnemental et les conditions de travail des producteurs.

En matière d’alimentation, les Français se déclarent particulièrement attentifs à la provenance locale des produits (54%) et au fait qu’ils soient respectueux de la santé (53%). Pour tous les autres produits, la priorité est donnée au respect de l’environnement (59%). Celui des conditions de travail arrive en quatrième position (30%), derrière le respect de la santé et une production locale.

Une méconnaissance des labels

Pour les interrogés, ça ne fait pas un pli : ils sont 63% à penser que les modes de consommation actuels posent un problème environnemental. Ainsi, 59% d’entre eux estiment que les Français sont poussés à acheter des produits dont ils n’ont pas besoin. Ce qui, pour 52% des sondés, participe à l’épuisement des richesses non renouvelables. Et ils sont 62% à déclarer que les modes de consommation d’aujourd’hui soulèvent des questions d’ordre social, puisqu’ils ne garantissent pas de bonnes conditions de travail aux producteurs (35%) ou ne permettent pas aux petits commerces de prospérer (33%). 

Si 75% des interrogés disent ne pas connaître suffisamment les labels pour faire des choix éclairés, ils sont également 86% à juger trop complexes les informations inscrites sur les emballages. Enfin, 72% des sondés aimeraient que les applications de consommation existantes s’intéressent davantage aux produits non alimentaires, afin de devenir des consommateurs plus responsables.