Se connecter S’abonner

Voitures électriques : la France accélère le déploiement des bornes de recharge rapide

Le gouvernement va allouer une enveloppe de 100 millions d’euros pour installer des bornes de recharge rapide pour les véhicules électriques le long des autoroutes et des routes nationales.

vacances
Crédit: iStock.

Les ventes de voitures électriques et hybrides rechargeables ont décollé en 2020. Dans un communiqué, le gouvernement parle d’une multiplication par trois et annonce sa volonté d’équiper l’ensemble des aires de service du réseau autoroutier en bornes de recharge rapide d’ici au 1er janvier 2023. Les nationales ne seront pas oubliées. Pour ce faire, il va débloquer une enveloppe de 100 millions d’euros. Alors qu’il s’attend à voir le parc automobile français dépasser le million de véhicules électriques et hybrides rechargeables en 2022, le gouvernement souhaite permettre à leur conducteur de se déplacer sur de grandes distances.

Un décret publié le 14 février précise pour l’ensemble des délégataires du service public autoroutier, l’obligation d’assurer la distribution de l’ensemble des sources d’énergies usuelles. Ainsi, toutes les aires de service du réseau autoroutier concédé seront équipées de stations de recharge pour voitures électriques d’ici au 1er janvier 2023.

Une prime aux 150 premiers points de charge

Au plus tard à la même date, les autres stations proposeront elles aussi des prises de recharge rapide, grâce à la mobilisation des services de l’Etat. Les installations commenceront dès le début de 2021. « Ces stations, qui comporteront au minimum quatre points de recharge rapide avec un cœur de cible reposant sur les installations permettant une recharge en moins de 20 minutes (de 150 kW) », indique le communiqué. Les prises seront cofinancées à hauteur de 10% à 30% des coûts d’installation suivant le type de station, ce taux pouvant être porté à 40% dans certaines situations spécifiques.

Les aides seront cumulables avec la prise en charge à hauteur de 75% des coûts de raccordement au réseau mise en place par la loi d’Orientation des Mobilités. Elles seront accordées au fur et à mesure de l’arrivée des dossiers jusqu’à épuisement de l’enveloppe. Pour inciter les stations à engager les travaux, et à accueillir les voitures électriques, une prime sera accordée aux 150 premiers points de charge.