Se connecter S’abonner

Entreprises : moins de ruptures conventionnelles en 2020

En 2020, 425.000 ruptures conventionnelles ont été enregistrées soit 4,4% de moins qu’en 2019. Cette baisse est due à l’impact de la crise sanitaire.

inspection travail
Crédit : iStock.

C’est la première fois qu’une telle baisse intervient depuis la création de cette procédure en 2008. En effet, le nombre de ruptures conventionnelles recensées en France a baissé de 4,4% en 2020, selon les chiffres du service statistique du ministère du Travail, la Dares, rapporte les Echos.

La première fautive de ce recul est la crise sanitaire. La baisse s’est concentrée sur le premier confinement avec une chute du nombre de ruptures conventionnelles, par rapport au même mois de 2019, de 13% en mars, 58% en avril et encore 42,5% en mai. Le quotidien nuance et rappelle néanmoins que sur ces trois mois, près de 70.000 ruptures conventionnelles ont été homologuées, mais cela correspond à quelque 40.000 de moins que l’année précédente. 

Une hausse lors du second semestre

En revanche, la baisse n’a pas été continue. Elle s’est concentrée sur la première partie de l’année. Lors du dernier trimestre 2020, le nombre de ruptures conventionnelles a même augmenté de 5% par rapport à 2019. Par conséquent, en excluant la période exceptionnelle de mars, avril et mai, soit le dur de la crise sanitaire et du premier confinement, leur nombre a même augmenté de 20.000 sur un an, soit +6,8%.

Une autre explication est avancée par le journal pour justifier de cette légère hausse. Certaines de ces ruptures seraient possiblement le fait de licenciements déguisés ainsi que d’une envie de changer de vie exprimée par de nombreux Français à cause de la crise sanitaire. En effet, le baromètre de l’Association pour l’emploi des cadres (Apec), publié début février, a montré que 36% des cadres exprimaient un besoin de mobilité en décembre.