Se connecter S’abonner

Emploi : le chômage a bondi de 15% en un an en Ile-de-France

La région francilienne a compté 100.000 nouveaux demandeurs d’emploi en un an, elle est l’une des plus touchées en France.

chômage
Crédit : iStock.

L’Ile-de-France est parmi les régions les plus touchées par la crise économique. Le nombre de demandeurs d’emploi y a progressé de 15% en un an, soit 100.000 chômeurs de plus, selon Nadine Crinier, directrice régionale de Pôle emploi. Selon Le Parisien, la région francilienne compte 755.000 demandeurs d’emploi de catégorie A, soit un taux de chômage de 8,3% de la population, alors que 547.000 personnes ont trouvé un emploi en 2020. Fin 2019, le taux de chômage était le plus bas depuis la crise de 2008, soit 7% de la population active environ, selon l’Institut Paris Région, cité par le quotidien. Les moins de 26 ans sont les plus touchés : 108.000 chômeurs inscrits l’an dernier, c’est 25% d’augmentation.

De nombreuses entreprises ont souffert de la crise sanitaire en 2020 en Ile-de-France, ce qui menace les emplois : l’aéroport de Roissy, Servair, les Galeries Lafayette, Total, Sanofi, Renault, Disney ou encore Tui sont citées par nos confrères. Une marche est d’ailleurs organisée le 18 mars prochain près des pistes de Roissy, contre la disparition de « 20.000 à 30.000 emplois ». Avocat de Seine-Saint-Denis, Patrick Roulette alerte aussi sur « les invisibles, ces autoentrepreneurs précaires et microentreprises qui ont perdu 60% de leur chiffre d’affaires et qu’on risque de retrouver à la rue ».

Le bâtiment recrute

Toutefois, certains secteurs recrutent, comme le bâtiment, le BTP ou encore le sanitaire et social, la sécurité, le numérique, la logistique… Le bâtiment compte 96.000 offres selon Le Parisien. Les métiers en lien avec l’environnement et l’agriculture sont aussi prometteurs. Sur le site de Pôle Emploi, « 109.000 offres » sont en ligne, selon Nadine Crinier, « mais si on ne fait rien, beaucoup ne seront pas pourvues ». La formation étant une priorité, des rencontres sont organisées avec des organismes dans les agences de la région, notamment début avril 2021.

De plus, un catalogue de formation a été mis en ligne par le conseil régional et 45.000 places sont accessibles. Le demandeur qui choisit de suivre un cursus qualifiant dans un secteur en tension touche 1.000 euros de prime, et 2.000 euros pour une personne en situation de handicap. Le « revenu jeunes actifs » peut se rajouter également pour les moins de 25 ans, soit une aide qui peut atteindre 4.000 euros selon le conseil régional. De plus, Pôle emploi débloque neuf millions d’euros pour des problèmes financiers ponctuels. Ainsi, 600 dossiers sont en cours d’instruction, selon le quotidien, pour un montant qui avoisine les 700 euros.