Se connecter S’abonner

Transport : la SNCF lance son comparateur d’émission de CO2

La compagnie ferroviaire a mis en ligne un comparateur de mobilité jeudi 4 mars. Il permet de comparer différents moyens de transport selon trois critères, dont l’émission de CO2.

SNCF
Crédit: iStock.

Quel moyen de transport prend le moins de temps, permet d’utiliser ce temps pour faire autre chose, et pollue le moins ? Ces trois questions trouvent une réponse depuis hier soir, sur le site mis en ligne par la SNCF : un éco-comparateur. En tout, cinq modes de transport sont comparés : train, bus longue distance, voiture individuelle, covoiturage et avion. « Sur tous les parcours retenus, tous les modes de transport ne sont pas toujours disponibles », précise à l’Usine digitale Anne Pruvot, directrice générale d’e.voyageurs SNCF. L’avion n’est, par exemple, pas disponible sur les trajets courte et moyenne distance. Le comparateur précise la quantité de CO2 émise sur le trajet.

Afin de mieux comprendre le chiffre, la SNCF a ajouté un ordre de grandeur : par exemple, sur le trajet Paris-Saint-Raphaël, le train est le moins polluant, avec 1,9kg de CO2 émis, ce qui équivaut à environ un mois et demi d’utilisation habituelle moyenne d’un four électrique par un foyer français. Le transport le plus polluant est sans surprise la voiture avec 169,3 kg de CO2 émis, soit 89 fois plus que le train, et dix ans d’utilisation d’un four électrique. De plus, le train met deux heures et demie de moins que la voiture et le temps utile est sans comparaison : 80% dans un wagon, contre 10% dans un véhicule.

Pas le prix

La compagnie ferroviaire s’appuie sur les chiffres de l’Agence de la transition écologique (ex-Ademe) pour calculer l’impact carbone. Mais les voitures ne sont pas différenciées en fonction de leur motorisation, diesel, essence ou électrique. Un critère manque cruellement à ce comparateur : le prix. Il est difficile à mettre en avant, selon l’Usine digitale, car les prix fluctuent beaucoup pour certains types de transports, comme l’avion ou le train, justement. La sélection des destinations (une soixantaine) représente un tiers des voyages vendu sur le site oui.sncf.com en 2019, soit plus de 36 millions de billets.